Tesla est au cœur d’une nouvelle polémique. En effet, le nouveau volant dénommé Yoke semble être désapprouvé par les clients. C’est en particulier le volet technique en rapport avec sa forme qui est remis en cause. La marque au T pourrait alors être obligée de proposer un volant circulaire optionnel sur les modèles électriques X et S.

Un an après sa sortie en 2021, le volant « Yoke » n'a que peu séduit les férus de Tesla. Les détracteurs, eux, critiquent son manque de praticité lié à son aspect atypique. Elon Musk, le fondateur de la marque, s'était pourtant lui-même chargé de la présentation du produit vis-à-vis du grand public. Face aux retours concernant les problèmes directionnels, celui-ci avait avoué en avoir déjà conscience.

Similaire à un guidon en U d'un avion, Yoke se distingue par son design futuriste. C'est pourtant cette forme spécifique qui constituerait un danger pour les conducteurs. Pour l'heure, Elon Musk souhaite apporter quelques améliorations au niveau de l'assistance directive.


Le nouveau volant de direction « Yoke » déconcerte les utilisateurs

Le constructeur spécialisé dans les voitures électriques, Tesla, est connu dans l'industrie automobile pour ses produits innovants. Il espère à nouveau sortir du lot avec le volant « Yoke ». Néanmoins, cette nouveauté pourrait occasionner quelques incidents sur la route. La raison serait l'absence de rond autour du volant, notamment sur le dessus . Ce risque pourrait alors impacter l'assurance auto pas cher des possesseurs de modèles équipés d'un volant Yoke.

Malgré ces critiques, le volant « Yoke » reste règlementaire en Europe, et par conséquent en France. Selon le ministère de la transition écologique, les conducteurs ont la possibilité de maîtriser un tournant à 180 degrés avec ce nouveau volant.

Néanmoins, d'après la liste des scénarios envisagés sur le site Electrek, le volant Yoke serait moins sûr que le modèle classique. C'est notamment le cas lorsque le véhicule doit circuler sur une voie humide ou recouverte de verglas.

Tesla riposte face à ses détracteurs

Suite aux allégations concernant son nouveau volant, le constructeur automobile pourrait demander aux nouveaux clients de faire un choix. Ils devront donc trancher entre le traditionnel volant rond et le modèle « Yoke » au design avant-gardiste.

La marque américaine avait même émis l'hypothèse d'ajouter la forme arrondie plus traditionnelle en option. Cependant, le PDG de la marque au T ne prévoit pas d'annonce dans ce sens pour le moment. En effet, cette alternative a seulement été expérimentée sur des modèles prototypes.

Hormis le demi-volant, Tesla prévoit d'autres innovations concernant la conduite. Entre autres, le constructeur projette d' enlever les manettes au profit de systèmes de direction tactiles. Autrement dit, le klaxon et les clignotants seront désormais uniquement activés via des boutons tactiles.