Depuis son lancement au 1er janvier 2024, le «leasing social», l’initiative gouvernementale qui permet de louer des voitures électriques à seulement 100 euros par mois, rencontre un véritable engouement. Preuve de son succès fulgurant, 90 000 préinscriptions ont déjà été enregistrées, alors qu’une première livraison vient d’être effectuée, s’est félicité Christophe Béchu, le ministre de la Transition écologique. Ce qui confirme un attrait croissant des Français pour la mobilité durable.

Succès fulgurant du leasing social avec 90 000 préinscrits

Une limite de 25 000 véhicules qui pourrait être revue à la hausse

Le gouvernement ne s'attendait certainement pas à un tel engouement. Mais depuis le lancement du leasing social à 100 euros, la demande a explosé, dépassant largement les prévisions.

L'annonce de la livraison du premier véhicule par Stellantis, le géant automobile regroupant Citroën, Peugeot et compagnie, confirme le franc succès de cette initiative. Limité à 25 000 dossiers cette année, ce dispositif cible les Français modestes qui, faute de moyens, ne pourront pas s'équiper d'un véhicule électrique.

Les neuf modèles de Stellantis, parmi lesquels ceux de Citroën, Peugeot, Fiat, Opel et Jeep, sont les plus plébiscités.


Le groupe, qui affiche un bilan positif mi-janvier avec la validation de 20 000 demandes, a déjà dépassé de 80 % de son objectif en termes de volume . Soucieux de répondre à la demande grandissante, le gouvernement n'exclut pas l'idée d'augmenter l'offre de 30 000 à 40 000 véhicules.

Un déploiement envisagé et des partenariats prometteurs

Le «leasing social» propose une location avec option d'achat (LOA) à moins de 100 euros par mois pour les citadines et 150 euros pour les familiales, hors assurance auto et entretien. Les véhicules éligibles doivent être construits en France ou en Europe. La location, sans apport initial, s'étend sur trois ans, renouvelables (une seule fois), avec un financement de l'État de 13 000 euros par véhicule.

Après la fermeture de la plateforme gouvernementale le 4 janvier dernier, les demandeurs ont été invités à contacter directement les loueurs. Stellantis se félicite de plus de 100 000 contacts potentiels, soulignant l'intérêt croissant pour cette offre .

Avec la promesse d'un dixième modèle Fiat à venir, le groupe diversifie son catalogue, renforçant ainsi sa position sur le marché des voitures électriques.

La collaboration gouvernement-constructeurs vise à maximiser la production pour satisfaire l'engouement populaire et accélérer la transition vers une mobilité durable.

À retenir : 
  • Le «leasing social» connaît un franc succès, avec 90 000 préinscrits et une première livraison confirmée.
  • L'initiative, débutée en décembre 2023, propose des voitures électriques à 100 euros par mois, ciblant les Français modestes parcourant plus de 8 000 km par an.
  • Stellantis, incluant Citroën et Peugeot, dépasse déjà 80 % de son objectif de volume avec 20 000 dossiers financiers validés.
  • Le gouvernement explore des options pour répondre à la demande croissante, visant à augmenter l'offre à 40 000 véhicules.