L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) publie des données statistiques sur le taux d’accidentologie relevé sur les réseaux routiers français de façon périodique. Quel bilan tire-t-il de novembre dernier, sachant que le mois d’octobre 2019 compte parmi les moins meurtriers en tenant compte des statistiques routières en général ?

En observant les chiffres publiés par la Sécurité routière, il apparaît que l'année 2018 a été particulièrement satisfaisante. Dans le détail, elle a été caractérisée par une baisse significative du taux de mortalité sur la route, notamment en métropole.

En sera-t-il de même cette année ? Quoi qu’il en soit, les résultats du mois de novembre dernier mettent en évidence une réduction de la mortalité routière.

Il n’empêche qu’en cette période de fêtes de fin d’année, la Sécurité routière incite les usagers de la route à faire preuve de davantage de vigilance. S’ils ne disposent pas encore d’assurance auto, ils peuvent en souscrire.


Que cachent les chiffres publiés par la Sécurité routière ?

Au cours de ces derniers jours, l’organisme chargé de la prévention routière au niveau national a remarqué une croissance non négligeable du nombre de vies perdues sur les routes. C’est une des raisons pour lesquelles il ne manque pas de sensibiliser les conducteurs à l’adoption des bons comportements au volant comme au guidon.

Ce détail travaille particulièrement la Sécurité routière, même si les chiffres tendent à descendre légèrement, en se référant aux 12 derniers mois.

En dépit d’une tendance à la baisse de la mortalité sur les routes, la Sécurité routière relève les points suivants :

  •   Légère recrudescence du nombre de piétons décédés sur la route.
  •  Absence d’évolution du côté des personnes âgées.
  •  Hausse soutenue de la mortalité routière dans les DOM par rapport à l’an passé.
  •  Léger accroissement du nombre de blessés dans des accidents routiers.

Un repli en comparaison aux chiffres de l’an passé

Au mois d’octobre 2019, le nombre de personnes tuées sur les routes hexagonales a diminué de 8 % par rapport à l’an passé, sur la même période. C’est ce qu’observe la Sécurité routière. En analysant les données de novembre dernier, l’organisme constate que le taux de mortalité a baissé de 5,2 %. Plus précisément, 254 décès ont été enregistrés le mois dernier, contre 268 en 2018.

La prudence des jeunes âgés de 18 à 24 ans a contribué à ce recul. C’est ce qu’indique l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR). Cette diminution concerne aussi bien les conducteurs de deux-roues motorisés que ceux qui roulent au volant d’une voiture. D’ailleurs, les accidents corporels ont connu une régression de 0,8 % en novembre dernier, selon toujours la Sécurité routière.