Depuis 2021, les voitures Tesla fonctionnent sans radar et utilisent uniquement la caméra pour les aides à la conduite. Une étude vient pourtant de démontrer l’intérêt de cette technologie. De plus, la plupart des modèles concurrents associent les deux capteurs ou disposent parfois de lidars à la place. Pour combler, le géant américain a opté pour la Tesla Vision.

Tesla fait partie des acteurs qui participent au développement de la conduite autonome. Pour ce faire, le constructeur s'appuie sur les technologies d'aides à la conduite, comme la plupart de ses concurrents. Les radars se trouvent parmi les équipements adoptés dans ce cadre, associés généralement à une caméra. Tesla a toutefois choisi d'opter pour une autre technologie après les erreurs relevées sur ces véhicules. Il s'agit de la Tesla Vision qui se substitue aux radars, mais qui a rapidement montré ses limites. Des études viennent en outre de confirmer que les premiers constituent un pilier du système d'aides à la conduite. Reste à savoir si Tesla va revoir sa stratégie.


La caméra ne suffit pas

Le système d'aides à la conduite s'appuie sur le couplage d'au moins deux dispositifs : une caméra et un radar ou un lidar. Les études menées sur le sujet indiquent que l'association de la caméra avec une autre technologie est indispensable. En effet, elle serait efficace en plein jour lorsque les conditions sont optimales. En revanche, le radar offre de meilleurs résultats en temps pluvieux grâce à ses ondes qui résistent à la pluie. La combinaison de ces dispositifs permettrait ainsi d'obtenir des informations précises qui seront transmises aux calculateurs.

Bien qu'abordable comparée aux autres technologies, la caméra utilisée seule serait peu fiable. Les experts recommandent donc toujours l'exploitation de plusieurs dispositifs qui se complètent entre eux. Reste à savoir l'impact sur l'assurance si l'un d'eux est supprimé comme ce qui est le cas avec les modèles Tesla.

En effet, ces aides à la conduite donnent parfois droit à un rabais sur le prix de l'assurance automobile. Cette décision est motivée par les avantages qu'elles offrent en réduisant les risques d'accident . Le coût et la proportion de la remise varient d'un organisme à un autre. Les automobilistes peuvent demander un devis assurance auto avant la souscription pour trouver les meilleures offres sur le marché.

Des erreurs d'identification

Le géant américain a choisi d'utiliser la Tesla Vision actuellement pour garantir le bon fonctionnement de ses véhicules. Elle s'appuie sur de l'intelligence artificielle et utilise un groupe de caméras embarquées qui étudient le cadre environnant. Ce dispositif a toutefois besoin de temps pour arriver à une performance satisfaisante. En attendant, une partie de ses fonctionnalités ne sont pas encore effectives selon le constructeur américain.

Pour rappel, Tesla se servait du radar Continental ARS4-B et a développé ses véhicules avec la technologie FSD (Full Self Driving). Il estime que celle-ci peut fonctionner correctement même sans les radars. Ces derniers ont été retirés car se trouvaient à l'origine de ce qu'on appelle dans le secteur des freinages fantômes. Cela se produit lorsque le système se trompe sur la détection des obstacles. Il va alors provoquer un freinage brusque sur des éléments qui ne sont pas dangereux comme une plaque d'égouts.

Suite à cette erreur, les radars ont été enlevés en 2021, mais uniquement pour les modèles commercialisés sur le marché américain. On estime pourtant aujourd'hui que plus de la moitié des modèles disponibles en concession possèdent des radars.