Tesla confirme une fois de plus sa place de leader mondial de la voiture électrique. La marque américaine enchaîne les réussites commerciales. D’après le cabinet Inovev, elle a écoulé plus de 1,2 million de véhicules électriques dans le monde entre janvier et fin octobre 2022, contre près de 800 000 unités à la même période de l’année dernière. Malheureusement, le constructeur commence à exaspérer à cause des multiples défauts de production et des comportements controversés de son fondateur, Elon Musk.

Des ventes record, mais des rappels de véhicules en série

Après quelque dix années d'existence, Tesla peut s'enorgueillir de son succès. La marque a dépassé son record de livraison de véhicules électriques cette année.

Mais avec la cadence de production effrénée, il semble bien que la qualité des automobiles ait été négligée. Le constructeur a aussi été contraint de rappeler 80 000 voitures pour des défaillances techniques .

Cet incident n'est pas un cas isolé puisque les rappels s'accumulent depuis quelques années . En plus de l'exaspération grandissante des consommateurs concernant les problèmes de fiabilité, la marque est aussi confrontée aux critiques qui enflent sur la conduite autonome.

A noter que la cotisation d'assurance auto peut être majorée pour une voiture dotée d'un système de « pilote automatique ».

Un plongeon des actions

Ces séries de polémiques ont une incidence sur les actions du géant américain qui se sont effondrées de moitié dernièrement .

Alors que sa gigantesque usine de Shanghaï a dû réduire sa capacité de fonctionnement à cause des restrictions sanitaires imposées par les autorités chinoises, il souffre aussi d'une mauvaise image depuis le rachat de Twitter et des récentes frasques de son nouveau patron qui est Elon Musk.

Alors que ce dernier est en plein procès pour avoir bénéficié d'un plan de rémunération trop avantageux pour un dirigeant , il multiplie aussi les controverses avec le licenciement massif du personnel du réseau social et la réouverture du compte de Donald Trump.

Dans une note parue le 10 novembre dernier, Dan Ives, un analyste financier au sein de la société d'investissement Wedbush Securities, a précisé que

Le cirque Twitter est lentement en train de toucher l'immaculée marque Tesla et cela pourrait avoir un impact sur la demande, car la perception de marque est de la plus grande importance pour les véhicules électriques.

Tous ces incidents risquent de mettre à mal le constructeur alors qu'il doit désormais faire face à l'arrivée de nouveaux concurrents de tous horizons.

A retenir
  • Tesla a enregistré des ventes record au cours des dix premiers mois de l'année (1,2 million de véhicules écoulés).
  • Soucis de fiabilité, conduite automatique, rachat de Twitter, procès… divers problèmes font plonger les actions de Tesla.
  • Le constructeur doit se préparer à l'émergence de concurrents de poids.