Les assurances auto connectées PHYD (pay-how-you-drive ou littéralement payez selon votre conduite) ne sont pas une invention récente. Ce type de formules existe depuis longtemps. Toutefois, Tesla a poussé le concept un peu plus loin en lançant son offre d’assurance modulable en temps réel.

Concrètement, le comportement au volant du conducteur est évalué tous les mois. Une « note de sécurité » lui est attribuée et le score obtenu servira au calcul du montant de la prime qu'il aura à débourser le mois suivant. Pour l'heure, cette formule est uniquement accessible au Texas, et ce, pour les propriétaires de véhicules Model S, Model 3, Model X et Model Y.

Les critères pris en compte pour calculer la « note de sécurité » de l'assuré

La particularité de cette assurance auto PHYD de Tesla ? La prime est révisée tous les mois en fonction de la « note de sécurité » du conducteur.


Celle-ci est calculée selon le comportement au volant de l'assuré, plus exactement en fonction :

  •  du nombre de déclenchements d'alertes à la collision par 1 000 miles ;
  •  des virages brutaux ;
  •  des freinages subits ;
  •  du débrayage forcé du système de pilotage indépendant ;
  •  du respect des distances de sécurité.

Les fonctionnalités spécifiques intégrées à la voiture vont enregistrer toutes ces données.

Ainsi, les critères traditionnels (sexe, âge, etc.) appliqués par les assureurs pour déterminer la prime ne seront pas utilisés.

Selon Tesla,

Les tarifs seront de 20 % à 40 % moins chers que chez les concurrents, voire de 60 % pour les meilleurs profils.

L'assurance pourrait représenter entre 30 % et 40 % du chiffre d'affaires du constructeur

La compagnie est prête à lancer son offre en Californie, mais le système de tarification comportementale employant des données en temps réel des voitures n'est pas encore fonctionnel dans cet État. Uniquement les données sauvegardées et anonymisées sur l'ensemble de ses voitures sont utilisées.

Elon Musk, le dirigeant de Tesla, a révélé pendant la présentation de ses résultats trimestriels en octobre 2020 que l'assurance peut générer 30 % à 40 % des revenus de son activité automobile. Il a également fait part de son objectif de devenir une « compagnie d'assurance majeure ».


Selon une étude réalisée par un spécialiste du secteur aux États-Unis, les clients considèrent que le contrat d'assurance de Tesla en Californie est plus accessible par rapport à celui des autres assureurs, même s'il ne s'agissait pas du contrat le moins cher sur le marché.

La prime annuelle moyenne s'élève en effet à 3 315 dollars. Par contre, les assurances vendues par l'intermédiaire des agents d'assurance dans l'État du Texas sont moins couteuses que chez les concurrents.