L’offre de Tesla est disponible aux États-Unis et s’adresse aux modèles fabriqués par le constructeur américain. Sa particularité réside dans le système de facturation. Les modalités du contrat dépendent en effet du comportement de l’automobiliste au volant. Le prix peut alors changer tous les mois. Ceux qui se montrent prudents pourront ainsi payer leur assurance moins chère.

Tesla ne semble pas vouloir limiter ses activités à la construction de véhicules électriques. Le géant américain souhaite également venir en aide aux propriétaires de voitures de la marque en leur proposant une couverture d'assurance adaptée. Une première offre a été lancée en 2019, mais l'entreprise n'envisage pas d'en rester là. Le nouveau service se veut d'ailleurs unique puisqu'il repose sur une prime individualisée, établie suivant l'attitude du conducteur. Le véhicule transmettra les données qui permettent de lui attribuer une note. Le prix de la couverture peut être plus ou moins élevé selon la notation obtenue. L'offre est en phase d'expérimentation, et le tarif n'est pas accessible à tous.


Une assurance plus chère que les offres classiques

Tesla souhaite enrichir ses offres d'assurance.

Consulter un comparateur assurance auto s'avère néanmoins utile avant la signature du contrat.

Pour cause, les prix proposés par le leader américain de l'électrique peuvent être plus élevés que chez les compagnies d'assurance traditionnelles.

Pour un Model 3, le client doit payer 300 euros supplémentaires par an en moyenne. Et ce, en comparaison d'une assurance pour une Audi 4 thermique avec un tarif et des équipements équivalents. Les économies promises peuvent néanmoins convaincre les conducteurs. En effet, le montant facturé sera étroitement lié à leur comportement au volant. Une conduite prudente permet ainsi de réduire le prix de l'assurance, peut-être même de façon significative.

Le constructeur américain indique qu'il ne reprendra pas les paramètres utilisés par les compagnies d'assurance traditionnelles. Il se servira plutôt des informations transmises par le véhicule.

Une prime définie sur la base des données renseignées par le véhicule

Les données retenues pour établir le montant de l'assurance concernent :

  • L'application des distances de sécurité ;
  • Les freinages abrupts ;
  • La fréquence des alertes de collision ;
  • La façon de prendre un virage ;
  • L'utilisation du système de pilotage autonome.

Une note de sécurité sera établie à partir de ces informations. La base est de 90 sur 100, puis elle varie suivant le comportement de l'automobiliste. La prime peut augmenter ou diminuer tous les mois en fonction de l'évolution de la note. Avec l'indice maximal, un conducteur peut néanmoins économiser jusqu'à 30 euros.

L'offre a été lancée pour un test depuis 2021. Elle est disponible au Texas dans le cadre de cette expérimentation, mais devrait être accessible dans plusieurs États américains. Elle a été conçue pour les gammes telles que le Model S, le Model 3, le Model X et le Model Y.