Les données des ventes d’automobiles en mai 2021 relatent une évolution, comparées à la même période en 2020. Les conséquences des mesures sanitaires se font encore sentir, bien que les autorités allemandes tentent de les alléger au fur et à mesure. D’autres facteurs viennent aussi ralentir la progression, pour ne citer que la pénurie de semi-conducteurs.

Le secteur automobile fait partie de ceux qui subissent les impacts de la pandémie de la Covid-19. Ces derniers sont visibles même dans le pays qui représente la première puissance économique en Europe : l'Allemagne.

Comme chez les pays voisins, les ventes d'automobiles régressent en Allemagne depuis un an. Le secteur a du mal à résister aux mesures prises pour éviter la propagation du virus. Les autorités allemandes ont commencé à adoucir les règles depuis le commencement du mois de mai. Les chiffres s'améliorent ainsi sur le marché automobile. Mais il faudra probablement du temps pour que le secteur retrouve son dynamisme d'avant la pandémie.


Les ventes en recul de 44 % par rapport à 2019

En comparaison du niveau de ventes atteint en 2019, les chiffres de mai 2021 relateraient encore un recul de 44 % pour l'Allemagne. Il semble difficile de réaliser une croissance après les restrictions à nouveau mises en place vers la fin de 2020. Cependant, elles ne sont pas l'unique responsable de cette chute.

Fin janvier 2021, les autorités allemandes ont mis fin à l'allègement de la TVA. Cette mesure a été adoptée afin d'appuyer l'économie locale face à la pandémie. À cela s'ajoute la pénurie de semi-conducteurs qui ralentit la production de voitures neuves.

Toutes ces situations pèsent sur les constructeurs allemands. La fédération (VDA) a ainsi diminué sa prévision de production automobile pour l'année 2021. Elle est passée de 4,2 millions d'unités auparavant à 4 millions cette année. Le chiffre dénote toutefois une progression annuelle de 13 %.

Les constructeurs ne sont d'ailleurs pas les seuls à subir les conséquences de la pandémie et des mesures qui en découlent. Ces ventes en chute impactent probablement d'autres acteurs, comme les compagnies d'assurance auto. Reste à savoir l'étendue des pertes pour ces dernières.

Les véhicules électrifiés continuent de séduire les consommateurs allemands

En tout, le marché allemand aurait donc vu écouler 230 600 véhicules neufs en mai 2021. C'est le chiffre communiqué jeudi 3 juin dernier par l'agence nationale de l'automobile (KBA). Il dénoterait une progression de 37 % en un an.


Mercedes serait la seule marque à avoir connu un recul. Ses ventes ont chuté de 14,8 % par rapport à 2020. En revanche, elles ont augmenté de 92,1 % pour BMW. Volkswagen a pour sa part enregistré une hausse de 53 %. Le leader allemand aurait gagné 19,6 % du marché.

Nombre d'acheteurs se sont par ailleurs tournés vers les modèles électrifiés. Les données communiquées font état de 26 800 voitures électriques vendues. Ces dernières ont atteint une part de marché de 11,6 %. Le chiffre est de 27 200 unités écoulées pour les hybrides rechargeables. Le marché allemand aurait ainsi enregistré 4 fois plus de ventes de modèles hybrides en un an.

Enfin, les SUV, qui ne font pas l'unanimité auprès des écologistes, représentaient 23 % des ventes en mai 2021.

La fédération des constructeurs recense 1,1 million de nouvelles immatriculations sur les 5 premiers mois de l'année 2021. Ce chiffre témoignerait d'une hausse de 13 % par rapport à 2020. Mais un recul de 27 % par rapport à la situation avant la pandémie.