En France, le marché automobile n’a pas poursuivi sa hausse en août 2020. En effet, les ventes de véhicules neufs se sont repliées de 19,8 % par rapport à la même période l’an dernier. C’est ce qu’indique le CCFA (Comité des constructeurs français d'automobiles). Avec des immatriculations multipliées par trois, les électriques ne sont toutefois pas concernées par cette tendance.

En juin et en juillet, le marché automobile a progressé grâce à la prime à la casse exceptionnelle accordée par le gouvernement. Lancé le 1er juin, le dispositif a connu un succès tellement fulgurant que le quota des 200 000 bénéficiaires a été atteint dès la fin juillet. Logiquement, les souscriptions d'assurance auto ont augmenté durant ces deux mois.

Au mois d'août, les immatriculations de voitures neuves sont reparties à la baisse. Néanmoins, le recul a été plutôt contenu pour le canal des particuliers, s'établissant à 7 %. En revanche, les ventes de véhicules d'occasion ont bondi de 15,6 % en un an. Celles de modèles électriques ont également cru.


La part de marché des voitures électriques ne cesse de progresser

Dès le début de l'année 2020, les ventes de voitures électriques ont bien démarré. Il s'agit d'un effet de l'entrée en vigueur de la réglementation CAFE (Corporate Average Fuel Economy). Cette dernière instaure pour les constructeurs un seuil d'émissions de gaz carbonique à ne pas dépasser pour leurs modèles commercialisés dans l'Union européenne.

La tendance s'est poursuivie au fil des mois. Selon Autoways, 5,4 % des ventes de véhicules particuliers réalisées en août dernier étaient constituées de voitures électriques. Une part de marché qui a légèrement baissé par rapport aux 6,1 % constatés depuis janvier. Toujours est-il qu'elle reste beaucoup plus importante que la proportion de 1,8 % enregistrée en août 2019.

Durant les huit premiers mois de l'année, voici la part de marché des autres motorisations sur le segment des voitures particulières :

  • 49,8 % pour l'essence ;
  • 30,9 % pour le diesel ;
  • 9,2 % pour les HEV (hybrides) ;
  • 3,2 % pour les PHEV (hybrides rechargeables).

PSA et Renault dominent les ventes depuis le début de l'année

De janvier à août 2020, 998 409 voitures particulières neuves ont été immatriculées en France selon le CCFA. Ce chiffre reflète un recul de 32 % comparativement à la même période en 2019. Avec 322 563 modèles vendus, soit 32,3 % de part de marché, PSA occupe la première place du classement des constructeurs automobiles durant les huit premiers mois de l'année. Le groupe Renault arrive en seconde position, comptabilisant 25,4 % de part de marché avec 253 762 immatriculations.


Sur cette période, la Peugeot 208 a été la voiture la plus vendue aux particuliers, avec 54 986 modèles écoulés. Elle est suivie par la Renault Clio, qui a été achetée 51 750 fois.

Du côté des électriques, la première place reste monopolisée par la Renault Zoé en août. Sa part de marché a atteint 29 %. Pour sa part, celle de la Peugeot e-208 s'est élevée à 12 %, comme l'indique Autoways. Le podium est fermé par la Kia e-Niro, avec une part de marché qui s'est établie à 11 %.