Afin d’attirer les clients, de nombreux centres commerciaux avaient rendu gratuit l’accès aux bornes de recharge pour voitures électriques. Mais ce ne sera bientôt plus le cas. Devant le succès grandissant des véhicules propres, certaines enseignes ont décidé de mettre fin au service de recharge gratuit sur leurs sites. C’est par exemple les cas du groupe Westfield ou encore d’Ikea et d’Auchan, lesquels ont choisi de ne pas renouveler leur partenariat avec Nissan.

L'électricité payante se fraie un chemin

Ionity est le premier opérateur à avoir révisé ses tarifs à la hausse. Le forfait à 8 euros par recharge a fait place à la facturation à la minute prohibitive.

La plupart des propriétaires de voitures électriques qui ont pris l'habitude de recharger gratuitement la batterie le temps de faire leurs courses vont devoir s'y faire.

Alors qu'elles délivrent une puissance de 22 kW, les stations de recharge dans les parkings des centres commerciaux seront désormais payantes.

D'après les informations relayées par les médias, la charge de voiture électrique coûtera 0,25 euro/kWh dans les 21 grands magasins Westfield répartis en France. C'est Izivia qui prendra la relève concernant l'exploitation des infrastructures.


Disparition du service de recharge chez Ikea et Auchan ?

Un autre réseau gratuit est en passe de disparaître. C'est celui mis en place par Nissan en partenariat avec Ikea et Auchan. En effet, le contrat liant les deux parties est arrivé à son terme.

Le constructeur japonais se tourne vers une autre stratégie. Il mise sur le lancement de la carte PlugSurfing. Cette dernière permet d'accéder à un réseau plus vaste. Mais cela ne fait pas l'affaire des propriétaires de Nissan Leaf qui sont habitués aux bornes de recharge gratuites.

Du côté d'Ikea et d'Auchan, le sort des bornes de recharge reste incertain. D'après toujours les médias, ces géants du commerce n'ont envisagé aucun plan pour assurer la survie de ces installations.

Chez le fabricant de meubles, le service de recharge est provisoirement à l'arrêt. Si Auchan déclare étudier toutes les possibilités, il est fort probable que le service soit abandonné au regard du manque d'intérêt de la part des consommateurs pour recharger leurs voitures.

À noter que l'assurance auto d'une voiture verte est moins chère que celle d'une voiture thermique.