Il y a quelques mois, Sony et Honda ont noué un partenariat historique évalué à 10 milliards de yens (68 millions de dollars) pour se lancer dans de nouveaux projets mobilité au sein de la coentreprise Sony Honda Mobility. Leur premier modèle de véhicule électrique devrait débarquer sur le marché d’ici 5 ans. Si Honda maîtrise la technologie de l’électrification, Sony apportera son expertise sur la connectivité.

Premières livraisons en Amérique du Nord

Les contours du projet commun des deux partenaires commencent à se préciser. Pour le moment, aucune information n'a été donnée concernant le prix ni les spécifications techniques (type de batterie, dimensions, plateforme) de cette voiture. Seuls les dates et le site d'assemblage sont connus.

Ainsi, le véhicule électrique premium de Sony Honda Mobility verra le jour en 2026. Il sera produit dans l'usine américaine du constructeur, dans l'Ohio.

Yasuhide Mizuno, président de la toute nouvelle joint-venture, a précisé qu'

Il sera dans un premier temps vendu aux États-Unis avant d'être lancé au Japon.

Tout comme Tesla, les deux groupes japonais prévoient de mettre en place un canal de distribution essentiellement en ligne. Les commandes seront ouvertes dans le courant de 2025.

Pour ceux qui sont intéressés, il est également recommandé de procéder à des devis assurance auto avant de se lancer, afin de trouver un contrat adapté à cette voiture particulière.


Automatisation progressive de la conduite

L'automobile connectée Sony-Honda sera dotée d'un degré d'autonomisation de niveau 3. Elle pourra rouler « seule » à condition qu'il n'y ait pas de situation complexe ou imprévue sur le trajet, et uniquement à vitesse limitée.

Le conducteur devra quand même rester partiellement concentré sur la conduite même s'il ne pilote pas.

Selon Izumi Kawanishi, la nouvelle coentreprise

Comptait aussi offrir une assistance de niveau 2 + dans d'autres situations et notamment lors de la conduite en ville.

Par ailleurs, ce véhicule électrique embarquera une plateforme dotée de nouveaux services connectés. Comme l'attention de l'automobiliste sera moins sollicitée avec l'autonomie conditionnelle, il pourra se divertir dans l'habitacle à travers les divers contenus : jeux, vidéos, musiques…

Si l'idée est de proposer une nouvelle manière de voyager, il s'agit aussi pour Sony de mettre en avant ses logiciels et ses contenus ludiques.