Véritable enjeu de la transition énergétique, le renouvellement du parc automobile est sur la bonne voie, compte tenu du taux de satisfaction affiché par les automobilistes ayant sauté le pas et opté pour un modèle électrique ou hybride rechargeable. Un sondage récent révèle, en effet, que les voitures propres ont fini par convaincre les Français. Toutefois, quelques points noirs subsistent.

Le bémol se situe au niveau du nombre de bornes de recharge

Les nouveaux modèles de voitures électriques et hybrides rechargeables ont nettement gagné en autonomie. Cependant, la crainte de tomber en panne sèche en plein milieu de nulle part est toujours présente chez beaucoup d'automobilistes. Avec les voitures thermiques, les chances de trouver une station-service sont plus grandes.

Bien entendu, le gouvernement essaie de remédier rapidement à ce problème, notamment avec des programmes tels qu'ADVENIR. Pour financer l'installation de 450 000 bornes supplémentaires, en particulier sur les aires d'autoroutes et les axes les plus fréquentés, un budget de 100 millions d'euros a été débloqué.


Une grande satisfaction

Hormis ces petits motifs de contrariété, le passage vers la mobilité électrique est en bonne voie, à en croire les réponses fournies aux auteurs dudit sondage par ceux qui ont sauté le pas.

D'après l'enquête menée auprès de 3 643 automobilistes roulant à l'électrique ou à l'hybride, 97 % d'entre eux affirment leur satisfaction. Si bien que 81 % d'entre eux en font leur voiture principale.

Initialement motivés par la portée environnementale du geste (la migration vers l'électrique), les automobilistes découvrent, pour leur plus grande joie, d'autres avantages non négligeables de ces voitures dites propres.

Déjà, la différence se situe au niveau du budget consacré. Pour minimiser celui-ci, les automobilistes devaient souvent recourir à un comparatif assurance auto afin d'opérer des coupes là où c'était possible.

Cependant, avec les nouveaux moteurs électriques, les propriétaires font des économies notables au niveau des frais d'entretien.

D'après les chiffres dévoilés, en passant d'un modèle thermique à un modèle électrique, l'automobiliste baisse de 25 % le budget dédié à la voiture.