Le dernier rapport du baromètre publié fin mars 2020 par l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique (Avere-France) et la plateforme d’itinérance GIREVE fait état de quelque 29 578 points de recharge accessibles au public dispersés sur tout le territoire français. Par rapport à l’an dernier, cela correspond à une hausse de +15 %.

Une progression de +15 %

Environ 30 000 installations pour la recharge de véhicules électriques sont disponibles en France, soit 15 % de bornes de plus comparées à l'année précédente. Les efforts mis en œuvre dans le cadre de l'encouragement au passage à la voiture propre continuent donc de porter leurs fruits.

Cependant, ce pourcentage reste nettement inférieur aux résultats des années précédentes qui se situaient entre 20 % et 30 %. En cause : l'arrêt des dispositifs de financement nationaux et la suppression des bornes installées par le réseau Corri-Door.

Un déploiement massif de la charge accélérée

La grande majorité – plus de 20 000 – des stations de recharge disponibles en France sont à charge accélérée, un succès dû à celle de la Zoé de Renault. 7 649 points offrent une charge normale.


Et l'on compte actuellement 1 780 installations pour charge rapide. À noter que cette solution est plus sollicitée par les automobilistes qui se déplacent beaucoup.

Pour rappel, en cas de soucis relatifs au système de recharge, l'assurance auto tous risques d'une voiture électrique couvre tous les sinistres, dont les dommages électriques liés à la recharge.

Les bons élèves

La région francilienne compte 4 338 stations de recharge, un record notamment dû au fait qu'elle abrite également le plus grand nombre d'utilisateurs de voitures propres. Mais elle compte surtout des dispositifs de charge accélérée ou normale.

L'Occitanie la suit avec environ 3 500 installations, dont plus de 400 à charge rapide.

Les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle Aquitaine complètent le podium avec respectivement 3 301 et 3 246 points disponibles.

47 % des bornes de recharge sont installées sur la voirie ou les sites publics. Le reste est accessible dans les parkings (33 %) et auprès des entreprises ou commerce (20 %).