En matière de mobilité, les ménages font aujourd’hui face à un dilemme. L’achat d’un véhicule neuf leur permettrait d’éviter les transports en commun et de limiter les risques de contamination au coronavirus. Cependant, les nouveaux barèmes bonus-malus freinent grandement leur enthousiasme. Les Français sont ainsi 36 % à envisager l’acquisition d’une nouvelle voiture, contre 64 % qui préfèrent y renoncer en raison des prix élevés.

Le traumatisme de la contamination est bien présent

De nombreux Français pensent que le fait d'emprunter les transports en commun rend impossible le respect des gestes barrières et augmente les risques de contamination au sars-cov2.

Selon un récent sondage IFOP, pour bon nombre d'entre eux, en particulier ceux qui habitent ou travaillent dans les grandes villes, il convient de se déplacer en voiture individuelle pour les différents trajets afin de minimiser les risques.

D'après toujours ladite enquête :

  • 68 % des personnes interrogées craignent d'être contaminé dans le métro ;
  • 57 % redoutent les trajets en bus ;
  • 31 % pensent qu'ils peuvent attraper la maladie en se rendant à leur travail à pieds.

Pour cette raison, près d'un Français sur trois (36 %) juge plus prudent de se déplacer en véhicule individuel.


Sauf que le confinement a entraîné une baisse du revenu des ménages, rendant l'acquisition d'une voiture beaucoup plus difficile qu'avant.

Le même sondage rapporte que 64 % des personnes interrogées déclarent ne pas pouvoir s'offrir un véhicule neuf en raison de leurs prix élevés.

De nouveaux critères à prendre en compte

En plus du prix d'achat, l'automobiliste doit désormais prendre en considération d'autres critères. Si son choix se porte sur un véhicule jugé polluant, c'est-à-dire avec une motorisation essence ou diesel, il devrait s'attendre à un malus assez conséquent.

D'ailleurs, le gouvernement ne se limite plus à la motorisation pour l'établissement des malus avec l'adoption de la taxation sur le poids. La nouvelle redevance concerne tous les véhicules de 1 800 kg et plus.

Par contre, en optant pour les véhicules électriques ou hybrides, l'automobiliste bénéficierait des primes mises en place par le gouvernement dans le cadre de la transition écologique.

Il sera également primordial d'effectuer des prévisions sur les frais d'entretien et de procéder à un comparatif assurance auto afin de savoir à peu près ce que coûtera réellement la nouvelle voiture.