Il s’agit de Volkswagen et Bosch, leaders en Allemagne, l’un comme constructeur, l’autre comme équipementier automobile. Elles souhaitent s’allier pour concevoir des véhicules autonomes, avec un système de niveau 2 ou même 3 prochainement. La nouvelle technologie permet à Volkswagen de s’aligner sur son concurrent, Mercedes. Les allemands ne sont cependant pas les seuls à se mettre sur le marché.

Les constructeurs européens réalisent progressivement les avancées dans le monde de la conduite autonome. La plupart se trouvent aujourd'hui au système de niveau 2 ou 3 : c'est le cas de Mercedes et bientôt de Volkswagen. Ce dernier reconnaît qu'il s'agit d'un domaine complexe, raison pour laquelle il sollicite l'aide d'un partenaire. Le choix s'est porté sur l'équipementier automobile Bosch.

Ensemble, les deux groupes allemands projettent de lancer l'autonomie de niveau 2 tout en étudiant les technologies plus sophistiquées. Cette avancée pourrait permettre à Volkswagen de se positionner sur le marché des voitures haut de gamme si l'on s'en tient à ses prévisions.


Plus de 27 milliards d'euros investis dans les logiciels

Le système sera développé avec la filiale de Volkswagen, Cariad, spécialisé dans les logiciels. Le constructeur allemand souhaite investir jusqu'à 27 milliards d'euros d'ici 2025 pour le développement de logiciels. Un secteur qu'il considère comme stratégique actuellement. Il n'est d'ailleurs pas le seul à y voir une opportunité. Stellantis projette également de se lancer dans le domaine. Le groupe prévoit un chiffre d'affaires additionnel de 20 milliards d'euros dès 2030 en s'appuyant sur les solutions logicielles.

Des milliers de salariés seront mobilisés chez Bosch et Volkswagen pour la concrétisation de leur projet. Le groupe comprend d'anciens employés déjà en poste et des personnes que les deux entreprises comptent recruter. Le développement de la technologie, lui, se fera à l'aide des données récoltées que fourniront des véhicules connectés.

Les deux groupes allemands se sont abstenus de communiquer le montant de l'investissement. Le coût du véhicule qui en ressortira est aussi inconnu du public pour l'heure. On sait néanmoins qu'il pourra bénéficier d'un contrat d'assurance adapté. Le conducteur peut réaliser une simulation assurance auto pour connaître les frais qui lui seront facturés.

L'autonomie de niveaux 3 et 4 en cours

Le système annoncé par Volkswagen et Bosch est de niveau 2, permettant au conducteur de lâcher temporairement le volant. Il est conçu pour une conduite sur autoroute, en milieu urbain ou rural. Il demande néanmoins à l'automobiliste de garder son attention sur la voiture et son chemin. Il devrait être disponible sur le marché dès 2023. Prévu pour les modèles du leader allemand, il sera également proposé aux autres constructeurs qui collaborent avec Bosch.

Après cette technologie, les deux acteurs projettent de développer le système de niveau 3 pour une conduite sur autoroute. Des études pourraient aussi avoir lieu pour le niveau 4. Le premier reste le système le plus performant qui existe sur le marché actuellement. Il laisse au conducteur la liberté de regarder ailleurs que sur la route, le véhicule s'occupera du mécanisme de conduite. L'automobiliste peut désactiver le système à tout moment et reprendre le volant lorsque le véhicule le demande.

L'autonomie de niveau 3 est aujourd'hui utilisée sur les véhicules de luxe. Mercedes fait partie des constructeurs qui a obtenu le droit de la mettre sur le marché, en Allemagne pour l'heure. Ses premières voitures autonomes sont prévues pour cette année.