Volvo profite du lancement de son premier modèle 100 % électrique pour mettre en avant ses objectifs écologiques. D’ici 2025, le constructeur automobile suédois souhaite réduire de 40 % son empreinte carbone par voiture. Par ailleurs, il prévoit de diminuer de 25 % les émissions de CO2 pour l’ensemble de ses activités, y compris la production et la logistique.

Devenir une entreprise plus responsable et climatiquement neutre, tel est l’objectif de Volvo. Pour la filiale du groupe chinois Geely, il s’avère important de mettre en place des mesures concrètes plutôt que de rester sur des promesses symboliques. Elle vient ainsi de dévoiler ses plans afin d’y parvenir.

Concernant les modèles proposés sur le marché, le constructeur automobile suédois privilégiera désormais les véhicules hybrides ou 100 % électriques. Par ailleurs, il projette de réorganiser sa chaîne de production et sa logistique. Il faut dire que Volvo souhaite atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2040. Le fabricant de voitures y parviendra-t-il ?


Un premier modèle électrique qui ne sera probablement pas le seul

Le programme de Volvo se divise en deux branches. La première consiste à réduire les émissions à l’échappement de ses véhicules.

Concrètement, le fabricant ambitionne de réduire de 40 % l’empreinte carbone de chacun de ses véhicules d’ici 2025. Pour y parvenir, il a annoncé un ensemble de mesures qu’il souhaite déployer dans les prochaines années. Il s'agit en premier lieu de réaliser 50 % de ses ventes au moyen de véhicules tout électriques.

Cette démarche devrait se traduire par une diminution de 50 % de l’empreinte CO2 à l’échappement par véhicule, de 2018 à 2025. Volvo a déjà débuté son projet cette année, avec le lancement de son premier modèle 100 % électrique baptisé XC40 Recharge.

Cette voiture, qui fait partie de la gamme Recharge, sera probablement suivie par d’autres véhicules hybrides ou 100 % électriques. En effet, le constructeur suédois prévoit d’électrifier chacun de ses modèles dès cette année. Une initiative qui s’accompagne d’une nouvelle politique consistant à informer les utilisateurs de l’empreinte carbone de chaque modèle proposé.

Réduire les émissions de la chaîne de production

Les véhicules électriques de Volvo trouveront certainement leur place sur le marché sachant que les assureurs adaptent leurs offres en proposant par exemple une assurance auto pas cher.


Mais l’électrification intégrale de ses véhicules n’est qu’une partie des objectifs de la marque suédoise. En effet, elle projette également réduire l’impact environnemental de ses activités, de la chaîne de production à la logistique. Pour ce faire, le constructeur mettra en place un plan de recyclage et de réutilisation de matériaux.

Concernant ses objectifs à court terme, Volvo a notamment annoncé l’utilisation de 25 % de matières plastiques recyclées dans chaque nouvelle voiture d’ici 2025. Celui qui préside l’entreprise, Håkan Samuelsson, a déclaré :

« Nous allons donc nous attaquer à ce sur quoi nous avons prise, autrement dit nos opérations et les émissions à l’échappement de nos voitures, mais comptons aussi exercer notre influence en appelant nos sous-traitants et le secteur de l’énergie dans son ensemble à nous rejoindre dans notre quête d’un futur climatiquement neutre ».