Dans le cadre de la loi LOM de 2019, les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m) vont s’étendre peu à peu dans les grandes villes françaises comme à Paris, Reims, Rouen, Nice, Toulouse et Montpellier. Si les véhicules polluants sont bannis de ces zones, il existe des exceptions à l’instar des voitures âgées de 30 ans et plus. Pour certains propriétaires, la carte grise collection est devenue le sésame pour pouvoir y rouler sans restriction.

Une dérogation spéciale pour les véhicules d'époque

Les autos de collection font l'objet d'une législation particulière concernant les lieux où les risques de pollution sont fortement contrôlés. Elles bénéficient par exemple de la possibilité de rouler dans les ZFE-m parce qu'aux yeux des pouvoirs publics, leur intérêt patrimonial et historique prime leur capacité à polluer.

On pourrait croire que les propriétaires de ces automobiles iraient se bousculer pour avoir la fameuse carte grise collection. Ce qui n'est pas le cas d'après Loïc Duval, le Directeur général de la Fédération des Véhicules d'Époque (FFVE). Les demandes ont en effet régressé au fil des années.

Mais la situation pourrait évoluer, puisque les ZFE-m seront déployées dans une quarantaine d'agglomérations d'ici le début de 2025 .

Toutefois, l'impact des véhicules d'époque sur la qualité de l'air dans les villes serait moindre du fait de leur nombre trop faible et de la rareté de leur usage.

En effet, ils ne sont que 400 000 sur le million de véhicules qui appartiennent à cette catégorie à bénéficier d'une carte grise collection. De plus, ils sont peu nombreux à rouler au quotidien puisqu'ils sont interdits à l'usage professionnel.

À noter que les véhicules de collection doivent être couverts par une assurance auto. Si votre véhicule a plus de 30 ans, vous pouvez faire le choix d'une assurance auto de collection, un contrat spécifique pour protéger votre véhicule et vous assurer contre tous les risques.

L'attestation FFVE obligatoire

Avant d'avoir la carte grise collection, le demandeur devra obtenir l'attestation de la FFVE qui est le seul organisme à pouvoir confirmer le statut historique d'une voiture.

De son côté, le propriétaire est tenu de garantir la datation et la conformité de son véhicule ancien. Ce n'est qu'ensuite qu'il pourra effectuer sa demande auprès de l'Agence nationale des Titres sécurisés (ANTS) qui octroie les cartes grises.