Bonne nouvelle pour les utilisateurs de moyens de déplacement à motorisation électrique de l’Hexagone ! Après les Pays-Bas, la France bénéficie également de l’accessibilité du réseau de superchargeurs de Tesla à tous les véhicules électriques, sans distinction de marque, mais avec certaines contraintes techniques, notamment pour les deux-roues. L’expérimentation a débuté depuis la fin du mois de janvier dernier et concerne 16 stations sur les quelque 100 stations déployées sur tout le territoire.

Des conditions d'accès simples pour les motos

L'accès aux bornes exige que les motos électriques soient compatibles avec son système de recharge rapide.

La principale condition est ainsi la présence d'un connecteur rapide Combo. Ce critère réduit d'ailleurs considérablement le nombre d'engins qui pourront en profiter.

Parmi les heureux bénéficiaires figurent la LiveWire de Harley-Davidson et les modèles du fabricant italien Energica. N'étant pas équipés de ce dispositif, certains modèles comme ceux de Zero Motocycles sont exclus.

L'autre condition est d'utiliser l'application mobile du constructeur américain et d'y ouvrir un compte pour pouvoir activer la charge.

Des prix plus compétitifs

En matière de tarification, les prix pratiqués par le géant américain sont moins élevés que ceux de réseaux concurrents comme Ionity.


Les motards paient généralement 0,57 €/kWh par carte bancaire sans abonnement. Ils peuvent aussi opter pour une formule d'abonnement facturée 12,99 euros par mois, ce qui fait baisser le coût du kilowattheure à 0,40 euro en moyenne.

Ces tarifs permettront aux conducteurs de deux roues électriques d'optimiser le coût d'utilisation de leur engin. Des coûts qui comprennent également l'assurance moto et des frais d'entretien.

Une phase d'essai avant la mise à disposition de toutes les bornes

Avant une ouverture plus vaste du réseau, 16 stations avec un total de 230 points de charge sont concernées par cette phase d'expérimentation.

Elles sont situées à :

  • Angoulême (8 Superchargeurs V3) ;
  • lois (16 bornes de recharge V3) ;
  • Buchelay (8 Superchargeurs V2) ;
  • Labouheyre (8 Superchargeurs V3) ;
  • Laxou (28 Superchargeurs V3) ;
  • Le Mans- Saint-Saturnin (20 bornes de recharge V3) ;
  • Les Herbiers (8 Superchargeurs V3) ;
  • Lorient (8 Superchargeurs V2) ;
  • Montélimar (16 points de recharge V2) ;
  • Montluçon (8 Superchargeurs V3) ;
  • Périgueux (8 Superchargeurs V3) ;
  • Rivesaltes (20 Superchargeurs V3) ;
  • Salaise-sur-Sanne (20 Superchargeurs V3) ;
  • Valenciennes (10 bornes de recharge V2) ;
  • Vélizy (16 points de recharge V3) ;
  • Vierzon (8 Superchargeurs V3).