Les propriétaires de deux-roues motorisés qui utilisent ce moyen de locomotion pour leurs déplacements professionnels peuvent déduire les frais réels de leurs impôts. Bonne nouvelle pour ceux qui utilisent le barème kilométrique, l’administration fiscale l’a revalorisée pour l’année 2023. Retour sur les frais qui peuvent être pris en compte et zoom sur la nouvelle grille de barèmes.

Déduction forfaitaire des frais pour les conducteurs de deux-roues motorisés : les changements pour 2023

Quelles sont les dépenses qui peuvent être déduites ?

Les dépenses qui sont prises en compte par le barème sont assez larges. Ce qui rend la disposition intéressante. Cela comprend :

  • Les frais de carburant ;
  • Les dépenses liées à l'entretien et aux réparations éventuelles ;
  • Les changements de pneus ;
  • L'achat de vêtements et accessoires de protection ;
  • Les frais d'assurance moto ;
  • La dévalorisation du véhicule.

À cela, peuvent être rajoutés d'autres frais à la condition de fournir des justificatifs.

Il s'agit :

  • Des dépenses pour le stationnement ;
  • Des frais liés aux intérêts d'un éventuel crédit contracté pour l'achat du deux-roues ;
  • Des dépenses sur autoroute.

Grille de barèmes 2023 : qu'est-ce qui change ?

Pour la déclaration de revenus de 2023, portant sur les revenus perçus en 2022, l'administration fiscale a révisé à la hausse la grille des barèmes. Une deuxième nouveauté est qu'il n'existe désormais qu'une seule grille pour tous les types deux-roues, c'est-à-dire pour les motos, les scooters et les mobylettes. Cependant, différents barèmes s'appliquent en fonction de la puissance de l'engin.

Ainsi, pour les deux-roues dont la puissance est inférieure à 50 CC, le montant de la déduction est fixé à 0,038 € par kilomètre parcouru.

Pour les deux-roues d'une puissance comprise entre 50 CC et 125 CC compris, la déduction possible est de 0,078 € par kilomètre.

Pour les véhicules à deux roues avec une puissance allant de 3,4 à 5 CV, il est prévu une déduction de 0,08 € par kilomètre.

Enfin, pour les motos de plus de 5 CV, la déduction possible est de 0,136 € par kilomètre.

À retenir
  • L'administration fiscale a révisé à la hausse la grille des barèmes des frais déductibles liés à l'utilisation de deux-roues dans le cadre de déplacements professionnels.
  • Dorénavant, la même grille s'applique aux scooters, aux motocyclettes et aux vélomoteurs.
  • Les frais de carburant déductibles vont de 0,038 € par kilomètre parcouru pour les plus petites cylindrées à 0,136 € pour les plus grosses cylindrées.