Les designs inspirés des mangas sont tendance dans l’univers des deux-roues

L’émotion est le principal ingrédient de tout croquis, dessin ou autres créations, selon le designer japonais Shunji Tanaka. Renommé dans le milieu, il a notamment été à l’origine du design de la Mazda MX-5. Il est par ailleurs le premier responsable de l’esthétique des Kawasaki actuels, caractérisés par des dessins épurés et des éclairages évoquant un regard.

Comme le souligne le designer, les lignes arborées par un véhicule et son aspect général définissent sa personnalité. Ces éléments permettent en effet d’exprimer les sentiments du créateur et de révéler l’âme de la moto.

Au regard de cette approche atypique du design, il est assez logique que les constructeurs nippons aient rapidement adopté le style manga.


Un regard expressif

Supervisée par le célèbre designer Shunji Tanaka, la silhouette de la Kawasaki VERSYS 650 est assez représentative du style manga. Elle se démarque notamment par les lignes tendues de son carénage et son éclairage rappelant immédiatement un regard. La Honda Vultus figure également dans cette catégorie. Toutefois, elle renvoie davantage à une personnalité plus sombre.

En raison de leur force de caractère, les motos « manga » peuvent être adorées ou détestées par les inconditionnels de deux-roues. Dans tous les cas, elles ne laissent pas indifférentes. Leur design peut même séduire les profanes.

De manière générale, le design néorétro fait actuellement son grand retour dans le segment des petites et des moyennes cylindrées.

Les passionnés mécaniques pourraient ainsi être excédés par cette trop grande importance accordée aux styles dans le milieu. Néanmoins, la majorité des motards apprécient cette grande diversité sur le plan esthétique.

Il faut par ailleurs admettre que cette préoccupation pour le design est un phénomène relativement récent dans l’univers des deux-roues. Avec la mythique Vespa, Piaggio avait lancé un style innovant dans les années 1940. De nombreux scooters modernes ont d’ailleurs hérité de cette allure unique.

Cependant, les autres constructeurs ont attendu des décennies plus tard avant de penser à l’aspect esthétique. Après la Vespa, les années 1960-1970 marquent une étape importante dans l’histoire de la moto. Elle est en effet devenue un véhicule tendance à partir de cette époque.


Un aspect longtemps délaissé

Grâce à une assurance deux roues adaptée, les amateurs de moto pourront conduire leur monture préférée en toute sérénité. Ces passionnés sont généralement attachés à leur machine pour ses performances et son esthétique. Toutefois, il n’en a pas toujours été ainsi. Le style a longtemps été négligé sur ce type de véhicule.

Surtout considérées pour leur côté utilitaire, les motos arboraient avant tout des designs dictés par les besoins des ingénieurs et des mécaniciens.

Il fallait, par exemple, optimiser le refroidissement du moteur et faciliter l’accès à certains éléments comme l’embrayage ou le carburateur. Au final, l’esthétique du véhicule était limitée à quelques pièces polies ou chromées.

Les motos ont commencé à devenir des instruments de séduction vers la fin des années 1960. Honda a ainsi lancé la 750 en 1968, en privilégiant des lignes douces et des proportions harmonisées. Sa concurrente historique, la Kawasaki 900 est apparue peu de temps après.

Sur certains modèles, Honda développera même une ligne spécialement conçue pour le marché européen. Ensuite, dans les années 1980, Suzuki réinvente le design des deux-roues en lançant la Katana. Privilégiant l’aérodynamique, ses formes atypiques évoquent puissance et vitesse.

Finalement, au début des années 2000, les grandes marques japonaises ont souhaité imposer un design original et propre à leurs pays d’origine à travers le style manga. Dans cette démarche, les designers s’inspirent essentiellement du Seinen, un genre proche du fantastique et de la science-fiction.