À cause du réchauffement climatique, les moteurs qui carburent aux énergies fossiles vont continuer de disparaître du trafic. Pour les véhicules à deux roues, l’énergie électrique est, à ce jour, l’alternative la plus viable et celle qui compte le plus de modèles déjà en circulation. Eccity, acteur majeur du marché du scooter électrique, voit les choses en grand pour 2020.

Conversion des thermiques en électriques

L’abandon du moteur thermique ne signifiera pas nécessairement que les motocyclistes doivent se séparer de leur vieille moto. En effet, le procédé appelé Retrofit vient de faire l’objet d’un arrêté autorisant la transformation d’un véhicule essence ou diesel en électrique. Cet arrêté concerne aussi bien les voitures que les motos (deux ou trois roues).

Ainsi, si un particulier souhaite, par exemple, changer la motorisation de son scooter, il devra faire appel à un professionnel. Ce dernier, quant à lui, ne pourra installer que des kits ayant reçu l’homologation des autorités compétentes.

Il est important de préciser que tous les véhicules ne sont pas éligibles à cette transformation. S’il s’agit d’une voiture, elle devra être âgée de plus de 5 ans. Pour les véhicules à deux ou trois roues, la mise en circulation doit remonter à au moins 3 ans.

Eccity veut booster ses ventes

Start-up spécialisée dans la vente, la location et le leasing des véhicules électriques à deux et/ou trois roues, Eccity ambitionne de renforcer sa position sur le marché et d’augmenter de manière significative ses ventes pour cette année.


Pour ce faire, elle compte, entre autres, sur son Model 3 ; un modèle à 3 roues commercialisé depuis la fin de l’année dernière.

Pour cette année, elle s’attend à écouler environ 250 véhicules et espère qu’au moins 60 d’entre eux seront des Model 3.

La start-up songe également à développer son réseau commercial. Un point de vente à Paris fait partie des objectifs dans l’immédiat, mais à plus long terme, Eccity n’exclut pas un déploiement dans toutes les principales villes de l’Hexagone. D’ailleurs, un tour de table sera réalisé à cet effet.

Grâce à son service de location, la clientèle de la start-up est constituée essentiellement d’entreprises et de collectivités. Mais elle cherche aussi à cibler davantage de particuliers, à les inciter à souscrire une assurance deux roues. Pour achever de les convaincre, Eccity multiplie les partenariats afin de pouvoir assurer les meilleurs services après-vente (SAV).