Les États-Unis et l’Union européenne ont déclaré une trêve dans le conflit commercial qui les opposait depuis dix-sept ans et qui s’était exacerbé sous le régime Trump. Les deux antagonistes ont finalement trouvé un terrain d’entente en se mettant d’accord pour cesser les hostilités pour une durée de cinq ans. Une situation qui profite à l’industrie moto.

Une trêve dans la surenchère de taxes douanières entre l'UE et les États-Unis

Cette guerre commerciale opposant les États-Unis et l'Europe depuis dix-sept ans et qui s'est intensifiée durant le mandat de Donald Trump va connaître une trêve pendant au moins cinq ans.

Katherine Tai, représentante américaine du commerce, a tenu à remarquer lors d'une conférence de presse que

Si les termes de l'accord sont respectés, il n'y aura pas d'augmentation de taxes et les taux resteront fixes.

Cette initiative a été suggérée par Joe Biden, déterminé à apaiser le jeu de la surenchère de taxes douanières auquel se livraient les deux superpuissances depuis trop longtemps.


Il s'agit d'une excellente nouvelle pour Harley-Davidson et Indian, mais aussi pour l'industrie moto en général. En effet, ces constructeurs vont pouvoir échapper à la surtaxation sur l'importation à hauteur de 56 % qui s'appliquait jusqu'ici à leurs modèles vendus en Europe.

À noter que la souscription d'une assurance moto est indispensable, voire obligatoire pour tous les utilisateurs de deux roues, que ce soit en zone urbaine ou rurale. Elle permet notamment de couvrir les frais occasionnés par un accident ainsi que les soins des personnes blessées. Il est conseillé de comparer systématiquement les devis assurance moto afin de profiter d'une prime intéressante.

Vers une normalisation des relations

Cet engagement a été confirmé par Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne. Selon cette dernière,

Cet accord permet d'ouvrir un nouveau chapitre dans la relation entre les Américains et les Européens étant donné qu'il marque le passage de la rivalité à la collaboration.

Cette rencontre a donc abouti à un accord portant sur une trêve de cinq ans, une période pendant laquelle les conflits seront analysés pour trouver une entente globale.