Avec la mise en place d’une nouvelle période de confinement à travers la France, la pratique du vélo est de nouveau restreinte. Pourtant, ce mode de transport est largement utilisé pour se rendre au travail. Aussi, la Fédération Française de Vélo (FF Vélo) demande une levée des restrictions concernant l’activité, considérée comme essentielle pour la santé de ses adeptes.

Limitation de la pratique du vélo en tant qu'activité physique

Le 9 novembre dernier, FF Vélo a publié un communiqué dans lequel elle souligne que

Le vélo est devenu une solution de déplacement à part entière, mais aussi une activité très prisée des Français.

Pour ses défenseurs, l'engin, qu'il soit classique ou à assistance électrique, représente

Un bon compromis entre la voiture personnelle trop polluante et les transports en commun, trop risqués en termes de sécurité sanitaire.

L'association déplore que

Lors du confinement du printemps dernier, déjà, le vélo avait eu du mal à trouver sa place à cause de contrôles trop stricts sur les routes.

Aujourd'hui, comme pour tout exercice physique, la pratique du vélo ou du vélo électrique est limitée dans le temps et sans sortir d'un rayon bien défini autour de son domicile. Pourtant, des dérogations sont accordées pour les travailleurs qui doivent se rendre au bureau.


Pour les utilisateurs, l'assurance vélo n'est pas obligatoire. Néanmoins, la souscription d'une garantie responsabilité civile est recommandée pour indemniser les éventuels dommages causés à autrui, et la garantie accident pour se couvrir soi-même, ainsi que son engin.

Demande d'assouplissement par la FF Vélo

Pour la fédération,

Les nouvelles restrictions représentent un retour en arrière d'autant plus injustifié que les améliorations apportées par le Plan national vélo se multiplient.

Les collectivités sont ainsi de plus en plus nombreuses à aménager des pistes cyclables et des infrastructures adaptées sur leur territoire.

La FF Vélo martèle qu'

Elle ne réclame pas le retour des grands rassemblements cyclistes, mais seulement l'assouplissement des règles afin de permettre la pratique individuelle dans un périmètre et un environnement adaptés et raisonnables.