Avec le réchauffement climatique, les ingénieurs ont entrepris de concevoir de nouvelles voitures avec une motorisation plus respectueuse de l’environnement. Cette initiative a engendré, en parallèle, de nouveaux moyens de locomotion, désignés par les termes « NVEI » (Nouveaux véhicules électriques individuels) et « EDPM » (Engins de déplacement personnel motorisés). La souscription d’assurance est désormais obligatoire pour ces derniers.

Un marché en pleine explosion

Les NVEI et les EDPM sont de plus en plus nombreux à circuler dans les rues. Au même titre que les cyclistes et motocyclistes, leurs utilisateurs sont exposés au danger de la route et sont susceptibles de provoquer des accidents.

Depuis le 25 octobre 2019, ces nouveaux véhicules sont reconnus et inclus dans le Code de la route. Cette mesure a fait l'objet d'un décret ministériel. De ce fait, au même titre que l'assurance deux roues, l'assurance trottinette électrique ainsi que les autres contrats couvrant ces nouveaux moyens de locomotion sont devenus obligatoires.

Les autorités reconnaissent pourtant que bon nombre d'utilisateurs ne sont pas encore au courant de cette nouvelle loi.

Generali, en qualité de pionnier

La compagnie d'assurance Generali a pour ambition de devenir un acteur majeur de ce nouveau marché. Ainsi, en partenariat avec Wizzas, elle s'est donnée pour mission d'informer les utilisateurs des nouvelles solutions de mobilité sur les lois en vigueur concernant l'assurance.


Pour ce faire, elle compte être très active sur les forums et les réseaux sociaux, plateformes idéales pour sensibiliser le plus grand nombre, sachant que les nouveaux véhicules sont utilisés majoritairement par les adolescents et les jeunes adultes.

Mais surtout, elle va mettre en place de nouvelles offres, modulables et personnalisées pour les utilisateurs de NVEI. Selon un responsable au sein de Generali,

Il s'agit d'un marché de niche, mais qui est appelé à se développer de manière rapide et spectaculaire.

Actuellement, le marché de l'assurance des nouveaux véhicules pèse environ 90 millions d'euros (chiffre de 2019), mais d'après les prévisions des analystes, il vaudra le triple d'ici deux ans, avoisinant alors les 300 millions d'euros.

Pour information, outre les trottinettes électriques, les NVEI englobent :

  • les vélos électriques ;
  • les gyropodes ;
  • les hoverboards ;
  • les monoroues ;
  • les hoverskates.