La jeune pousse marseillaise Iweech a conçu un vélo électrique connecté et intelligent. Doté de l’intelligence artificielle, ce smartbike est en mesure d’ajuster automatiquement le niveau d’assistance en fonction du profil de chaque conducteur. Pour financer ce projet, la start-up a mené une levée de fonds. Ce tour de table qui lui a permis d’amasser 2,8 millions d’euros a vu la participation de deux investisseurs de renom, à savoir Odysée Ventures et la banque Bpifrance. Ces derniers ont apporté respectivement 2,1 millions et 700 000 euros.

Un vélo qui s'adapte à son utilisateur

Présenté comme un projet inédit, ce smartbike 100 % automatique développé par Iweech serait la solution idéale pour éviter de transpirer abondamment après avoir parcouru plusieurs kilomètres.

D'après Christophe Sauvan, le cofondateur de la start-up,

Le système de l'engin permet au conducteur de rouler en toute quiétude grâce au réglage automatique de la puissance délivrée en fonction de sa forme, du type de sol et des conditions extérieures.

Ce vélo breveté aux lignes contemporaines s'adapte à son utilisateur dès qu'il se met en marche, et ce, grâce à l'ajustement du niveau d'assistance du moteur toutes les 100 millisecondes. Le cadre intègre un moteur contrôlé par un algorithme d'apprentissage qui permet de personnaliser son fonctionnement. Il n'est doté ni d'écran ni de bouton de commande.


À noter qu'il est indispensable de souscrire une assurance vélo pour se protéger du vol, mais aussi pour bénéficier d'une couverture pour les frais de réparation.

Un prix fixé à 2 950 euros

Grâce à une application mobile dédiée, le conducteur pourra modifier les paramètres automatiques, par exemple basculer en mode sportif s'il souhaite pédaler. Il lui est aussi possible de déterminer le niveau d'assistance nécessaire afin de garder suffisamment de batterie pour atteindre la destination.

D'après Christophe Sauvan,

C'est le moyen de transport idéal pour conduire en ville de façon sécurisée. De plus, l'engin possède un atout indéniable : il réduit de 15 % à 20 % la consommation d'énergie.

Il a fallu deux ans d'ingénierie pour sa conception et 1,5 million d'euros de fonds. Après la sortie du prototype au printemps 2019, Iweech est parvenu à commercialiser 500 modèles à 2 950 euros.

Odysée Ventures va financer son développement en apportant 2,1 millions d'euros à hauteur de 31 % du capital. À cela s'ajoute le prêt de 700 000 euros de Bpifrance.

Ce tour de table permettra à la start-up de soutenir sa croissance, sécuriser son besoin en fonds de roulement et financer sa future R&D.