Le stationnement payant des motos à Paris suscite toujours des débats. Si les élus municipaux sont favorables à l’idée, la FFMC s’oppose à la mise en place de ce dispositif. Quoi qu’il en soit, ce concept va bientôt être testé dans le 9e arrondissement de Paris, lequel dispose déjà de quelque 800 000 places de parking payantes destinées aux deux roues motorisés.

En plus d'apporter des recettes supplémentaires à la municipalité, cette mesure permettrait de résoudre les problèmes d'occupation anarchique des espaces publics par les motos. Déjà appliqué dans les communes de Vincennes et de Charenton, le stationnement payant semble convenir aux motards et aux riverains. Certes, quelques récalcitrants refusent de s'y soumettre, mais dans l'ensemble, le dispositif a permis de réduire drastiquement le nombre de motos qui envahissent les trottoirs.

Une mesure de régulation des espaces publics

D'après les responsables municipaux de la capitale, il s'agit avant tout d'une mesure de régulation des espaces publics.

Selon l'estimation de la mairie de Paris, environ 100 000 motos sillonnent la ville et bon nombre de ces véhicules occupent abusivement les trottoirs tandis que d'autres stationnent pendant plusieurs jours dans les mêmes places.


Jusqu'ici, les tarifs de stationnement sont encore à l'étude. Si la capitale prenait exemple sur les deux communes du Val-de-Marne, les motards pourraient payer 30 % des tarifs qui s'appliquent aux voitures. Pour les résidents, il faudrait proposer des forfaits. Et à la place des PV pour les véhicules ne disposant pas de tickets digitaux ou qui ne respectent pas les règles, les mairies des deux villes ont fixé un forfait post-stationnement.

À titre de rappel, les contrats d'assurance moto offrent des couvertures adaptées aux besoins, à la situation et au budget du souscripteur. Les primes peuvent varier en fonction de la marque, du modèle, de la motorisation du véhicule et du profil du conducteur.

La Fédération Française des Motards en Colère s'oppose vivement à cette mesure

S'exprimant sur le sujet, le président de la branche Ile-de-France de la FFMC a annoncé que

L'association va mobiliser massivement les motards afin de contester la mise en place de cette mesure à Paris.

Pour lui,

Les tickets de stationnement sont pour les voitures, et non pour les motos.