La majorité des voleurs de moto procèdent par enlèvement

Les deux-roues constituent des cibles faciles pour les malfaiteurs. Le vol est d’autant plus aisé lorsque ces derniers sont munis d’une fourgonnette, et que la moto n’est pas attachée à un point fixe. Ainsi, ils ont simplement à la charger dans la voiture. Parfois, leur véhicule s’apparente à une camionnette de dépannage.

D’après un rapport publié récemment par la société Coyote Secure, la technique de l'enlèvement est devenue la plus prisée des malfaiteurs.

En effet, le vol passe facilement inaperçu. Les voleurs peuvent également passer outre les dispositifs de sécurité comme l’antivol ou les clés codées. Pour ne pas être victimes de vol, les propriétaires de deux-roues doivent être habiles.


Une combinaison entre enlèvement et enfouissement

Le vol de motos reste une problématique d’une grande ampleur en France. Bien que le phénomène ait baissé de 9 % depuis 2017, les deux-roues représentent toujours 32 % des vols de véhicules.

Selon les chiffres de Coyote Secure, mis en avant dans son Observatoire des vols 2018, dans 93,1 % des cas, le vol se fait par enlèvement. Cette technique ne requiert aucune manipulation sur la moto, ni au niveau de l’antivol ni au niveau du démarreur. Ce qui la rend plus difficile à repérer.

Les voleurs combinent cette technique avec l’enfouissement. Cette méthode consiste à cacher la moto dans un sous-sol, un parking sous-terrain ou un container, afin d’échapper au système de géolocalisation. Avec la hausse du vol par enlèvement, une augmentation de l’utilisation de la technique d’enfouissement a été constatée.

Dans son rapport, Coyote Secure souligne que 55 % des motos volées sont retrouvées dans un sous-sol, contre 45 % repérées en extérieur.

Rester vigilant pour éviter les vols

Dans son rapport, Coyote Secure note une hausse de 20 points de pourcentage concernant le recours à la technique d’enfouissement depuis 2016. Bien entendu, en cas de vol, le propriétaire peut obtenir une indemnisation s’il a souscrit une assurance moto.

Néanmoins, la vigilance reste de mise. En effet, l’indemnisation est équivalente à la valeur vénale de la moto. Exception faite lorsque le propriétaire a souscrit une garantie valeur à neuf.


Le meilleur moyen de se protéger est de stationner la moto à un endroit bien visible, où le passage est important. Les professionnels préconisent également l’utilisation d’un antivol homologué, et conseillent d’attacher la moto à un point fixe bien qu’il existe un antivol.

Ces précautions sont indispensables face à l'ampleur des vols par enlèvement. En seulement deux ans, le nombre de vols réalisés par le biais de cette technique a déjà connu une hausse de 12,5 %.