Les ventes des deux-roues dans l’Hexagone ont augmenté de près de 17 % en seulement une année. Grâce à ces résultats remarquables, la France se positionne désormais comme le premier marché au niveau européen. Elle a ainsi devancé certains pays tels que l’Allemagne ou l’Italie qui regroupent de nombreux adeptes de motos et de scooters.

Outre les inconditionnels de la moto, davantage d’usagers de la route sont séduits par les deux-roues, surtout ceux qui roulent dans les rues des métropoles. En effet, ces moyens de transport permettent de circuler plus facilement en milieu urbain. Les scooters sont d’ailleurs plébiscités pour cette raison.

Dans une certaine mesure, les deux-roues contribuent également à réduire le niveau d’émission de gaz polluants dans les villes.

Par exemple, le fait de privilégier un scooter pour faire certaines courses permet de limiter l’impact sur l’environnement, par rapport à l’usage d’un véhicule individuel. Toutefois, la différence aurait encore été plus flagrante avec un deux-roues électrique.


Un potentiel à exploiter

Le scooter électrique devrait faire partie des premiers véhicules à être avantagés dans le cadre des nombreuses restrictions appliquées à la circulation. Ces mesures devraient d’ailleurs dynamiser les ventes sur le marché.

Jusqu’à présent, ce secteur reste relativement modeste, à travers ses 8 000 ventes annuelles. Toutefois, les constructeurs comptent élargir leur clientèle et améliorer leurs résultats grâce à des modèles spécialement conçus pour faciliter le quotidien des utilisateurs.

Comme l’a indiqué le directeur de Peugeot Motocycle France, Lionel Favre, au micro de RTL :

« On a aujourd'hui des batteries amovibles qui permettent aux consommateurs de prendre sa batterie et de la recharger au bureau, au restaurant pour pouvoir utiliser de manière facile et permanente son deux-roues dans la ville ».

Une hausse notable en milieu urbain traduisant une certaine prise de conscience

Depuis début 2019, les ventes de motos et de scooters ont augmenté de 13 % sur le marché français. Ces chiffres impliquent la multiplication des souscripteurs potentiels dans l’univers de l’assurance deux roues.

Les deux-roues représentent même 17 % du marché des véhicules pouvant être conduits avec un permis voiture dans les grandes villes telles que Paris et Lyon ou Nice. Selon les analystes, ces chiffres pourraient doubler jusqu’en 2020, surtout pour les scooters électriques.

Cette tendance montre que la population prend conscience de la nécessité de passer à d’autres solutions de mobilité, comme l’indique le directeur national de Yamaha France, Vincent Thommeret :

« Un deux-roues c'est largement suffisant pour déplacer une personne. Mettre en mouvement un véhicule d'une tonne et demie pour déplacer une personne de 70 kilos, ça n'a pas de sens ».