Michelin était absent du salon international du deux-roues de Milan depuis 2005. Le numéro deux du marché mondial du pneu a de nouveau participé à cet évènement lors de la dernière édition organisée en novembre dernier. La marque a ainsi annoncé son ambition d’améliorer ses parts de marché sur ce segment et de s’imposer dans les pays émergents.

Michelin a annoncé plusieurs nouveautés pour 2020, à l'occasion du salon international du deux-roues de Milan en novembre dernier. Le fabricant marque ainsi son retour sur les stands de cet évènement après quasiment quinze ans d'absence.

Entre-temps, l'enseigne a doublé ses chiffres de vente ces cinq dernières années et cherche à reproduire ses performances sur la même période à l'avenir.

Ses ambitions sur le marché des deux-roues restent toutefois modestes par rapport au secteur automobile. Néanmoins, la marque reconnaît clairement l'aspect incontournable de ce segment pour l'ensemble de ses activités. Il s'agit en effet d'un relais de croissance non négligeable eu égard à l'évolution de la mobilité.


Une structure évoluant avec le marché

Pour Michelin, le secteur des deux-roues représente un relais de croissance important pour plusieurs raisons stratégiques. D'abord, ce moyen de transport se développera à terme au niveau mondial, à cause de l'expansion des villes et la concentration de la population dans ces zones.

Les consommateurs auront ainsi besoin de mobilité plus efficace et moins encombrante. Les deux-roues s'imposent comme la solution parfaite dans ce contexte.

Ensuite, l'Asie affichant un potentiel de croissance particulièrement important, l'enseigne cherche à répondre à l'augmentation de la demande sur ce continent. Pour faire face à cette expansion, elle s'efforce en permanence d'améliorer sa capacité de production.

La marque a ainsi investi dans le rachat du brésilien Levorin en 2016 et, plus récemment, dans l'acquisition de l'indonésien Multistrada. Ce type d'opération permet de renforcer la production locale, pour des raisons pratiques et environnementales, en les aidant à produire des pneus Michelin sur place.

Pour le deux-roues, Michelin dispose de six grands sites de production, dont deux en Europe (en Espagne et en Serbie), deux en Asie et deux autres au Brésil.

L'usine de Cataroux (Clermont-Ferrand) ne compte pas, car elle fabrique uniquement des pneus de compétition. En tout cas, l'industriel augmente les capacités de chacun de ses sites selon l'évolution des besoins.


Comme l'explique Serge Lafon, membre du comité exécutif et responsable des activités de spécialités de la marque (deux-roues, génie civil, agricole et avion) :

« Les marchés les plus importants sont l'Indonésie, le Vietnam, la Thaïlande et l'Inde, qui est le plus gros marché mondial du deux-roues. D'ici dix ans, il faudra probablement avoir un site de production en Inde. Cela va dépendre de la croissance, dans ce pays, des marchés de motos de moyennes et fortes puissances ».

Un secteur en pleine mutation

Comme en témoignent les tendances en assurance moto, le deux-roues ne constitue plus un segment confidentiel pour les professionnels de tous les secteurs. D'ailleurs, la situation a nettement évolué ces quinze dernières années. Pour Michelin par exemple, ce phénomène se traduit par l'augmentation de son chiffre d'affaires lié à ce marché.

Par ailleurs, le deux-roues permet au fabricant de renforcer sa notoriété sur le marché du pneu en général. En effet, les vélos et les scooters contribuent à un premier accès aux produits de la marque.

L'enseigne s'applique ensuite à fidéliser ses clients en les accompagnant sur d'autres segments. En parallèle, elle dispose d'un laboratoire technologique dans le monde de la compétition.

Dans ce contexte, Michelin est revenu au salon de Milan avec neuf grandes nouveautés destinées à enrichir sa gamme de produits. Le fabricant renouvelle ainsi près d'un quart de son offre sur plusieurs segments clés comme celui des pneus de scooter. Revendiquant un pneu sur deux, la marque s'impose comme le leader de ce marché en Europe.


La croissance se révèle particulièrement forte sur des marchés porteurs tels que l'Asie où les utilisateurs recherchent les meilleurs produits. Les pneus de scooter de la marque bénéficient également d'une excellente position dans les régions du low cost grâce à la confiance des consommateurs.

Outre ces produits prometteurs, Michelin a présenté de nouveaux pneus, Touring et Cruiser, conçus pour des motos plus puissantes. La marque a par ailleurs étoffé sa gamme de prestige pour les clients les plus exigeants en matière de performance et de sécurité.

Enfin, lors du salon international de Milan, le fabricant a présenté les pneus destinés au premier modèle de motos électriques de Harley Davidson. Ce nouvel équipement offre un aperçu des nombreux projets développés par l'enseigne sur ce segment représentant l'avenir des deux-roues.