À compter du 1er mars prochain, un certain nombre de nouveautés seront appliquées au permis moto. Le nouvel examen des permis A2 portera sur un code spécifique aux deux-roues et les épreuves en circulation seront plus sévères. Cette disposition a pour objectif de faire baisser le taux de mortalité des motards. 20 % des personnes décédées sur les routes en 2019 appartenaient à cette catégorie de conducteurs.

L’examen pour le permis deux-roues revu et corrigé

La mesure a été officialisée par Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière. Les apprentis motards auront ainsi droit à une nouvelle épreuve théorique au permis moto (ETM) au lieu du Code de la route classique. L’examen comprend 40 questions se rapportant à la pratique du motocyclisme comme l’entretien, le positionnement sur la route, la signalisation, etc.

L’ETM se substituera donc aux épreuves sur les vérifications techniques et à l'interrogation orale sur les 12 fiches.

Les candidats qui ont passé le code il y a moins de 5 ans et qui prévoient de passer le permis moto, ne seront pas tenus de passer par l’ETM jusqu’au 1er septembre prochain.

Une épreuve de conduite renforcée

Concernant les examens pratiques, des changements sont également prévus pour l’épreuve sur plateau et celle en circulation.


L’épreuve du plateau commencera comme d’habitude par la « poussette », mais cette fois-ci, en ligne droite et non en virage. Si auparavant elle se déroulait sur deux parcours (lent et rapide), elle se fera désormais sur un seul passage. Le candidat n’aura droit qu’à deux tentatives au lieu des trois autorisés jusqu’à présent.

Par ailleurs, il ne pourra pas commettre plus de trois erreurs, que ce soit pour poser le pied au sol ou décaler un cône, s’il ne veut pas être recalé

L’épreuve sur route ouverte passe de 30 à 40/45 min et le candidat devra obtenir au moins 21 points sur 27 pour espérer décrocher son permis.

Cette nouvelle mouture s’appliquera à tous les inscrits après le 1er mars. Ceux qui sont en cours de formation ont intérêt à réussir leur permis avant le 1er septembre pour ne pas devoir le repasser. Pour rappel, il est obligatoire de souscrire une assurance moto pour conduire des deux-roues.