Une étude récente vient de mettre en lumière l’impact insoupçonné des deux-roues sur l’environnement. En effet, il vient d’être prouvé que, dans la catégorie des véhicules à motorisation thermique, la moto pollue beaucoup plus que la voiture. Par ailleurs, une start-up vient de mettre au point un dispositif destiné justement à réduire les émissions de carbone des motos.

Des chiffres éloquents

Les défenseurs de l'environnement mènent une guerre sans relâche contre les moteurs thermiques, principaux émetteurs de gaz à effet de serre.

Une étude réalisée à Paris a démontré le rôle néfaste que jouent les scooters et les motos dans la pollution environnementale.

Dotée d'un moteur beaucoup plus petit que celui des voitures, la moto arrive à émettre dans l'atmosphère 10 fois plus de monoxyde de carbone et 3 fois plus d'oxyde d'azote.

Selon les observateurs,

Si les deux-roues continuent à circuler librement en dépit de ces constats alarmants, la faute revient aux normes établies qui sont désuètes et doivent être redéfinies, à l'image de ce qui a été récemment fait sur les voitures.

Les dégâts causés par les scooters sont considérables malgré le fait qu'ils ne représentent que 2 % des véhicules en circulation dans la capitale.

Une solution verte proposée par une start-up

Pour les passionnés de motos, peu importe les chiffres, il n'est pas question d'arrêter de souscrire une assurance deux roues.


Refusant de mettre à la cave leurs bécanes, Olivier Barts et Olivier Francini ont cherché un moyen de les rendre propres et il semblerait qu'ils y soient parvenus.

Ainsi, c'est avec fierté qu'ils ont présenté leur invention au CES Las Vegas, un salon au cours duquel ils ont obtenu la distinction « Climate Change Award ».

Fruit de plusieurs années de recherche, le boitier qu'ils ont mis au point, une fois installé sur la moto, permet au moteur de tourner au biocarburant, en l'occurrence au super éthanol 85.

L'installation du dispositif est simple et ne nécessite pas de connaissances poussées en mécanique. Le produit, qui embarque d'autres technologies comme le tracking GPS, l'application de télémétrie ou encore le signalement d'accident, a séduit le public américain.

Mais les deux fondateurs de la start-up Green System Automotives affirment qu'ils souhaitent avant tout.

Conquérir le marché français.

Très confiants quant au succès futur de leur produit, ils espèrent gagner leur premier million d'euros d'ici l'année prochaine.