La ville de Paris poursuit son ambition de limiter au maximum la circulation des véhicules les plus polluants. Dernièrement, ce sont les deux-roues thermiques qui en ont fait les frais. En effet, ils ne sont plus autorisés à circuler dans les rues de la capitale. L’objectif est de parvenir à un Paris 100 % cyclable.

Des restrictions de circulation encore plus contraignantes

Qu'ils soient bruyants ou non, anciens ou récents, les motos et scooters thermiques ne sont plus les bienvenus sur les routes parisiennes.

Une décision certes radicale, mais pas aussi surprenante après les nombreuses restrictions de circulation déjà mises en place ces dernières années.

Il s'agit notamment :

  • de l'aménagement de voies de bus ;
  • de l'interdiction de circulation sur les voies de berge ;
  • de la limitation de vitesse à 30 km/h ;
  • de l'instauration du stationnement payant pour les motos et scooters ;
  • du bannissement des deux-roues fabriqués avant 2004…

Les Parisiens ont massivement voté en faveur du renforcement de la piétonnisation lors de la consultation publique à l'initiative de la ville de Paris en janvier dernier.

Il faut dire que de nombreux habitants se plaignent des nuisances sonores causées généralement par les engins bridés.

Cette interdiction pure et simple de circulation des motos et scooters thermiques évitera par la même occasion aux forces de l'ordre d'effectuer les contrôles anti-bruit. Paris a donc misé sur une mesure plus rapide et économique.


Le boulevard périphérique reste accessible

Heureusement, les conducteurs de deux-roues à combustion interne peuvent encore emprunter le boulevard périphérique, faute de pouvoir traverser la ville.

Avec cette réglementation, la ville de Paris entend accélérer l'adoption des véhicules zéro émission incluant les vélos, les engins de déplacement personnel motorisés (EDPM) ainsi que les motos et scooters.

Pour permettre aux adeptes des deux-roues de changer plus rapidement de véhicule pour un modèle moins polluant, la ville a mis en place des aides et des primes à l'achat.

Si vous envisagez de faire l'acquisition d'un deux-roues électrique, n'oubliez pas d'inclure l'assurance moto dans votre budget.