Initialement prévu par la mairie de Paris au début de l’année, le stationnement payant des deux-roues équipés d’un moteur à combustion est finalement entré en vigueur le 1er septembre dernier. Cette réforme qui ne concerne pas les engins électriques a pour but d’encourager les usagers à opter pour des véhicules à zéro émission. Elle prévoit cependant des tarifs variables selon que l’utilisateur soit résident, non résident ou professionnel.

Des tarifs variables

Les conducteurs de motos et scooters thermiques peuvent désormais consulter les tarifications et modalités de paiement des droits de stationnement sur le site de la mairie de Paris.

Pour les résidents et professionnels « sédentaires » parisiens, le montant de la redevance est ainsi plus accessible :

  • L'abonnement est fixé à 22,50 euros par an et à 45 euros pour trois ans.
  • Il est possible d'opter pour un forfait Journée de 0,75 euro ou un forfait Semaine de 4,50 euros pour se garer dans la zone de résidence ou domiciliation.

Par contre, il est interdit de cumuler un abonnement résident pour un VL (véhicule léger) et un abonnement résident pour deux-roues motorisés.

Les professionnels franciliens qui exercent un métier exigeant une bonne mobilité dans la capitale doivent s'acquitter d'un abonnement annuel de 120 euros ou d'un tarif horaire de 25 centimes.

Le nombre de droits de stationnement pour les entreprises disposant de parcs de deux-roues est soumis à un plafond, soit trois abonnements pour 10 employés. Des offres spécifiques sont toutefois réservées aux professionnels de santé.

En plus de l'assurance moto et des différentes charges qui leur incombent, ceux qui viennent séjourner vont devoir payer le prix fort pour pouvoir se garer dans la capitale. Une redevance horaire de 3 euros est ainsi applicable dans le centre (Ier au XIe arrondissement) et de 2 euros en périphérie (XIIe au XXe arrondissement).


Des cas de gratuité

La gratuité du parking pour motos et scooters à Paris concerne les professionnels des soins à domicile et les personnes en situation de handicap utilisant un deux-roues,

Sous présentation d'un ticket virtuel gratuit, téléchargeable sur des applications mobiles dédiées.

42 000 places de parking pour deux-roues motorisés devraient être réparties un peu partout dans la capitale. Les usagers peuvent aussi se garer sur la bande de stationnement payant dédiée aux véhicules.

Pour régler les frais, ils ont le choix entre un paiement auprès des horodateurs ou via les applis PayByPhone, ParkNow et FlowBird.