En Inde, les ventes de véhicules électriques (VE) ont enregistré une forte hausse entre 2019 et 2020. Même si les deux-roues ont été largement majoritaires avec 152?000 unités écoulées sur un total de 156?000, la progression est encourageante. L’essor de l’électrique pourrait représenter la solution aux problèmes énergétiques et écologiques du pays.

Forte croissance des ventes de véhicules électriques sur un an

L'Inde accuse un retard certain en matière d'adoption des véhicules électriques par rapport à de nombreux autres pays.

Toutefois, les derniers chiffres de la Société des constructeurs de véhicules électriques (SMEV) montrent une progression marquée.

Au cours de l'exercice 2019-2020, 156?000 VE ont trouvé preneur à travers le pays. En un an, les volumes des ventes ont donc bondi de 20 %. Cette progression a été portée essentiellement par les deux-roues, avec 152?000 unités achetées par les particuliers et entreprises indiennes (97,4 % du volume total). Le mouvement a également favorisé le développement des offres d'assurance pour deux roues.


Dans le détail, les scooters électriques ont dominé avec 97 % des ventes, les 3 % restants étant partagés par les vélos et motos électriques. En revanche, seulement 600 autobus et 3?400 voitures ont pu être écoulés. Pour ces dernières, les résultats sont en baisse de 200 unités sur un an.

L'électrique, une réponse aux enjeux énergétiques et écologiques de l'Inde

Même si le chemin à parcourir est encore long, les perspectives d'évolution du marché sont encourageantes. Pour le deuxième pays le plus peuplé du monde avec 1,3 milliard d'habitants, l'offre de transport peut encore accueillir un parc important de véhicules électriques.

Pour les experts,

La motorisation électrique apporte d'ailleurs une solution viable au problème majeur que constitue la pollution de l'air à moyen terme.

Ces spécialistes n'ajoutent que l'Inde recourant aux importations pour couvrir plus de 80 % de ses besoins en pétrole,

La sécurité énergétique représente un autre enjeu majeur.

Ces deux défis expliquent l'importance de l'électrification du secteur des transports, désignée comme une priorité par le Premier ministre indien. Au-delà de la dimension écologique,

Une utilisation croissante de cette source d'énergie « verte » contribuerait à réduire drastiquement les importations de combustibles.

Un tel changement rééquilibrerait le compte courant, renforçant la monnaie nationale et l'ensemble de l'économie.