Le réchauffement climatique est au cœur de toutes les préoccupations et chaque secteur d’activité entame désormais une transition écologique, chacun à leur échelle. L’industrie automobile n’est pas la seule à abandonner progressivement l’essence et le diesel. Les constructeurs historiques de motos commencent aussi à diversifier leurs activités, en se lançant, entre autres, dans la fabrication de vélos électriques.

Le vélo, le véhicule du futur

Plutôt que de miser sur les grosses cylindrées qui, dans l'imaginaire collectif, sont incompatibles avec la motorisation électrique, les constructeurs historiques tels que BMW, Yamaha ou encore Harley Davidson se lancent dans la production de vélos, le moyen de transport de demain.

Sur ce « nouveau » marché des deux-roues, BMW se démarque de ses homologues en proposant un modèle de vélo dépourvu de motorisation. Le constructeur revient donc aux fondamentaux et propose aux futurs contractants d'assurance vélo un véhicule qui se meut à la seule force des jambes. Ainsi, le problème d'autonomie ne se posera pas.


Fidèle à elle-même, la marque allemande a fait de son modèle Exploro un parfait mélange d'élégance et de puissance, à l'image de ses voitures et de ses motos. L'absence de motorisation a permis au constructeur d'alléger le plus possible le vélo. Ce dernier ne pèse que 11 kg.

Côté tarifs, il se situe à peu près au même niveau que ses concurrents, puisqu'il est commercialisé à 5 499 euros. Pour le même prix, le cycliste peut par exemple s'offrir un Kawasaki KSX 8.3 (5 990 euros) ou encore un Yamaha YDX-MORO Pro (5 499 euros).

Des prix pouvant aller jusqu'à 10 000 euros

Pour trouver un vélo moins cher, le cycliste opter pour un Ducati Scrambler électrique (SCR-E). Ce modèle dispose d'une autonomie allant jusqu'à 70 km à pleine charge. De plus, il est capable d'arpenter sans grand problème tout type de sentiers et de terrains. Cet engin aux multiples atouts est disponible en France pour la somme de 2 299 euros.

Les prix peuvent toutefois atteindre des sommets en fonction du modèle. Chez KTM par exemple, ils oscillent entre 3 500 euros pour les modèles d'entrée de gamme et 9 999 euros pour les plus chers.

Du côté de Harley Davidson, son modèle « Serie 1 » n'est pas encore sorti et les informations le concernant arrivent au compte-gouttes. Pour l'instant donc, ni le prix, ni le poids, ni même l'autonomie de la batterie n'ont été dévoilés.