La hausse des taxes d’importation résultant de la guerre économique entre les États-Unis et l’Europe se poursuit suite à la décision du président américain d’imposer des droits de douane de 10 % puis de 25 % sur l’aluminium produit sur le Vieux continent en 2018. La riposte du côté européen ne s’est pas fait attendre avec une augmentation de +25 % des impôts relatifs d’importation sur des marchandises en acier et aluminium en provenance des États-Unis, dont les motos de plus de 500 cc. Un bras de fer qui pénalise le secteur de la moto, dont Harley-Davidson, Ducati et BMW.

56 % de taxes d'importations en juin

Une nouvelle prérogative prise fin mars 2021 vient encore de durcir le conflit commercial entre les deux continents.

En effet, l'Union Européenne entend imposer une hausse spectaculaire de ses frais d'importation à 56 % à partir de début juin.

Depuis son arrivée au pouvoir, Joe Biden tente de calmer le jeu en tentant d'apaiser les différends entre Boeing et Airbus. L'Europe veut cependant accélérer la levée des barrières douanières, ce que les États-Unis tardent à faire du fait de la pression importante des industriels américains. D'où les représailles appliquées par les pays européens.

L'ACEM (Association des Constructeurs Européens de Motocycles) et son équivalent nord-américain USMMA (United States Motorcycle Manufacturers Association) appellent à des relations constructives entre les deux puissances. Les prochaines décisions impacteront surement les prix sur le marché et éventuellement les tarifs d'assurance moto.


Harley-Davidson pris en otage

En attendant cette trêve, de nombreux acteurs du monde de la moto sont pris en otage. Pour Harley-Davidson, cette surtaxation pourrait avoir une répercussion immédiate sur les prix de ses produits commercialisés en Europe.

Si auparavant il s'agissait de taxer uniquement les motos fabriquées aux États-Unis, cette nouvelle réglementation s'applique à tous les modèles de la marque américaine.

Un coup de massue pour la firme de Milwaukee qui avait justement délocalisé sa production en Asie pour contourner ces taxes.

Le préjudice est encore plus important avec le lancement de son tout premier maxi-trail Pan América 1250 spécialement conçu pour répondre aux attentes des motards européens. Cependant, le fabricant américain ne compte pas en rester là et prévoit d'avoir recours à la justice.