En France comme dans de nombreux pays, les animaux de compagnie sont considérés comme étant des membres à part entière de la famille. De ce fait, les chiens et les chats peuvent recevoir, au même titre que les enfants, des cadeaux adaptés à leur nature. D’ailleurs, les sites animaliers pullulent en ligne.

De nombreuses raisons peuvent amener une personne à détenir des chats ou des chiens dans leur foyer. Certains veulent faire plaisir à leurs enfants, tandis que d'autres luttent contre la solitude et la dépression.

Le sentiment de bien-être que procure la présence d'un compagnon à quatre pattes justifie-t-il le fait de les couvrir de cadeaux à Noël ? En tout cas, le marché se dynamise.

Mais s'il existe un détail sur lequel les propriétaires prennent moins de risques, il s'agit du mode d'alimentation de leur animal. Au cas où des soins devraient tout de même être dispensés à ce dernier, ils peuvent faire jouer l'assurance chien ou chat.


Les chiens et les chats n'ont pas droit aux festins

Pour de nombreux Français, la fête de la Nativité peut signifier non seulement des retrouvailles en famille, mais encore prendre des repas copieux dignes des plus grands évènements. Sur ce dernier point, les animaux ne sont pas censés imiter leur maître, comme l'avertit un médecin vétérinaire issu de l'École de Maisons-Alfort, Jean-François Courreau :

« L'animal de compagnie ne fera pas la fête comme nous. Noël doit être pour lui un jour alimentaire normal. Il ne faut donc pas lui donner à manger ce qui nous plaît à nous et surtout pas plus à manger que d'habitude ».

Le vétérinaire précise que certains aliments peuvent être toxiques pour les animaux, tandis que d'autres ne sont pas particulièrement faciles à digérer. Les maîtres qui font attention à la santé de leur chien ou chat y prendront garde. Certains choisissent aussi soigneusement les jouets qu'ils offrent à leur compagnon de peur qu'il les avale.

Un marché de plus en plus porteur ?

D'après une enquête effectuée par le site spécialisé Wamiz, 83 % des animaux domestiques ont reçu au moins un cadeau de Noël l'an passé. Il s'agit donc d'un marché prometteur pour les commerçants d'autant plus que 50 % des ménages possèdent un ou plusieurs animaux.

Dimitri Arsale, qui travaille pour Maxi Zoo en tant que chargé de marketing, a d'ailleurs constaté une augmentation des ventes à l'approche des festivités.

En général, les propriétaires achètent les articles suivants, comme l'indique une représentante de Wamiz :

  • Jouets connectés ou circuits permettant d'attirer l'attention ou de stimuler l'animal.
  • Habits et accessoires de Noël (déguisement de Père Noël, nœud, collier étincelant…) souvent inspirés des réseaux sociaux.
  • Friandises comme les croquants à l'herbe dédiés aux chats.

Le sondage révèle également que 51 % des propriétaires dépensent entre 10 et 30 euros par tête lors des achats de cadeaux.