Une étude récente menée au Japon a révélé que les enfants ayant grandi aux côtés de chats et de chiens domestiques présentaient une réduction significative de certaines allergies alimentaires. Les chercheurs ont suivi 60 000 nourrissons in utero jusqu’à l’âge de 3 ans, en comparant les allergies des enfants à leur exposition quotidienne à différents animaux domestiques.

Les animaux de compagnie réduiraient les risques d’allergies alimentaires chez les enfants

Des résultats différents selon que l'animal est un chien ou un chat

Les résultats de l'étude ont montré que les enfants exposés aux chiens présentaient un risque moindre de développer des allergies aux œufs, au lait et aux noix, tandis que ceux qui étaient en contact avec des chats étaient moins susceptibles d'être intolérants au blé, aux œufs et au soja.

En revanche, aucune corrélation significative n'a été observée entre les autres animaux domestiques étudiés, tels que les hamsters, les tortues et les oiseaux, et la réduction des allergies alimentaires.

Bon à savoir

: certaines compagnies d'assurance pour animaux offrent des conseils de vétérinaires, notamment en ce qui concerne les allergies aux poils.

Les hypothèses des chercheurs pour expliquer les résultats de l'étude

Bien que cette étude ait établi une corrélation entre les données et non une relation de cause à effet, les chercheurs ont émis plusieurs hypothèses pour expliquer ces résultats.


L'une d'entre elles est que la présence de chats et de chiens pourrait avoir un effet sur le microbiome intestinal de l'enfant. Ce qui va renforcer son système immunitaire et prévenir les risques d'allergies alimentaires.

Une autre hypothèse est que la barrière cutanée de l'enfant se retrouve renforcée par la présence des animaux domestiques, limitant ainsi l'exposition aux allergènes alimentaires à travers la peau.

Enfin, il est possible que le fait de côtoyer des animaux de compagnie contribue à stimuler la défense immunitaire de l'enfant de manière générale, réduisant les risques de développement d'allergies alimentaires.

Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour confirmer ces hypothèses, cette étude japonaise suggère que vivre avec des chats et des chiens peut offrir une protection contre certaines allergies alimentaires chez les enfants.

Il est toutefois important de noter que les allergies alimentaires peuvent avoir des causes multiples et que la présence d'un animal domestique n'en garantit pas la prévention.

A retenir
  • La présence de chats et de chiens domestiques réduit les allergies alimentaires chez les enfants, selon une étude japonaise.
  • Les enfants exposés à ces animaux étaient moins susceptibles de développer des allergies aux œufs, au lait, aux noix, au blé et au soja.
  • Des hypothèses suggèrent que la présence d'animaux renforce le système immunitaire et la barrière cutanée.