Cette année, les consommateurs de tous les pays du monde ont été confrontés à une augmentation des prix. Cette hausse a touché les foyers et désormais, même les animaux de compagnie en sont victimes. Le prix de leur nourriture a augmenté, les frais vétérinaires subissent le même sort. Quand les charges sont trop lourdes, certains propriétaires abandonnent leur animal de compagnie.

En plus de leurs dépenses quotidiennes, les Français qui ont des animaux de compagnie doivent également subvenir aux besoins de ces derniers. Pourtant, l'inflation se fait de plus en plus pesante chaque jour. Ce problème économique a des conséquences fâcheuses comme l' augmentation des prix de la nourriture animale .

Les maîtres se retrouvent dans une situation difficile qui peut parfois entraîner des abandons . La majorité des animaux concernés sont des chiens. Quand la restriction budgétaire est trop importante, certains propriétaires n'ont d'autre choix que de les confier à des refuges animaliers . D'après un sondage effectué par l'IFOP, 7 % des répondants ont dû se séparer de leurs animaux domestiques.

Comment se manifeste l'augmentation des prix ?

Ce n'est pas un secret, l'inflation touche tout le monde et, cette année, les prix ont augmenté de manière dramatique . Tout comme les êtres humains, les animaux de compagnie ont, eux aussi, des besoins. D'après un sondage IFOP, 80 % de propriétaires ont constaté la hausse des produits d'alimentation pour animaux . Les croquettes pour chiens ou le pâté pour chat font face à de sérieuses augmentations. Les marques de qualité ont augmenté leur prix , les propriétaires doivent réajuster leur budget pour pouvoir en acheter.

Les produits d'alimentation ne sont pas les seuls concernés par cette hausse. Les honoraires des vétérinaires ont aussi subi une augmentation , ce qui impacte par la même occasion les prix au niveau de l'assurance animaux.

Quelles sont les conséquences de l'inflation ?

Les propriétaires ont donc réduit le budget pour leurs animaux. Vu que le prix de leur nourriture a augmenté, beaucoup de propriétaires choisissent d'acheter des marques bas de gamme . Qui dit bas de gamme dit ingrédients de mauvaise qualité, lesquels sont malheureusement mauvais pour leur santé . Cela dit, certains propriétaires essaient tout de même de subvenir convenablement à l'alimentation de leurs animaux. Toujours d'après l'IFOP, 30 % des participants sacrifient une partie de leur budget pour la nourriture des animaux.

Dans un tout autre contexte, certains animaux, surtout les chiens et les chats, se retrouvent abandonnés . Les associations ne confirment toutefois pas encore de hausse d'abandons. Certains propriétaires ne peuvent pas faire face à la crise, il leur est de plus en plus difficile de garder leur animal.

À retenir :

  • L'inflation touche les animaux de compagnie, à cause de l'augmentation du prix des produits alimentaires et des frais vétérinaires ;
  • Certains propriétaires ne peuvent plus subvenir aux besoins de leurs animaux et sont obligés de réduire leur budget ;
  • Dans le pire des cas, les animaux sont considérés comme des dommages collatéraux et sont abandonnés.