Elle consiste à réaliser une première mise en contact à distance entre l’animal et le potentiel propriétaire. Ce concept a été développé par l’association Cats Protection et s’avère particulièrement efficace. Plus de 10 000 félins ont déjà pu trouver de nouveaux foyers grâce à elle. L’initiative a été lancée pour s’adapter au contexte actuel, avec la pandémie et le confinement.

La recrudescence du coronavirus soulève de nombreuses questions sur le rôle des animaux dans sa transmission. Une incertitude qui a amené certains propriétaires à se séparer de leurs amis à quatre pattes. Et ce, bien que les soins soient, dans certains cas, pris en charge par l'assurance animaux.

Ainsi, en Grande-Bretagne, Cats Protection, l'une des associations les plus influentes du pays, lutte afin de trouver une famille pour les chats errants. Pour maximiser leurs chances d'être adoptés, elle a mis en place une nouvelle technique. Elle repose sur des échanges à distance, menés dans un premier temps entre l'animal et son futur propriétaire.


Utiliser des vidéos interactives pour créer un premier contact

Avec ce nouveau système, l'adoption se fait en deux étapes. D'abord, l'association propose une prise de contact entre les chats des refuges et les potentiels propriétaires. Elle se fait à distance, à l'aide de vidéos interactives. Cet échange permet aux adoptants de se faire une idée du degré d'affinité qu'ils pourront avoir avec l'animal.

Si après cette interaction la famille décide de l'accueillir chez elle, l'association s'occupe de le lui remettre en main propre. Ainsi, le chat est livré au domicile des heureux propriétaires. La procédure se fait entièrement dans le respect des mesures sanitaires.

Un couple du Yorkshire du Nord a été le premier à expérimenter cette méthode non moins innovante. Cela a permis à un chat de 12 ans de trouver une nouvelle famille. Le couple avait exprimé le souhait d'adopter un chat âgé.

Une initiative lancée pendant le confinement

À ce jour, 10 859 chats ont pu trouver un toit. Ils vivent aujourd'hui auprès de nouveaux propriétaires grâce à ce système. C'est le résultat d'un travail réalisé pendant 8 mois.

Comme son nom l'indique, l'association Cats Protection œuvre dans la protection des chats. Elle a mis en place cette méthode en mars dernier, pendant le confinement. Selon Mike Elliott, directeur des opérations, la situation les a amenés à la développer pour aider les chats dans le besoin.


Durant la crise, plusieurs refuges ont constaté une augmentation du nombre d'adoptions. Dans le même temps, beaucoup craignaient une hausse des cas d'abandon. Et pour cause, de nombreux propriétaires redoutent les risques de transmission par les animaux. Cela a d'ailleurs été le cas en France, pendant le premier confinement.

Mais rapidement, les autorités et les organismes tels que l'OMS sont intervenus. Selon cette dernière, aucune étude ne prouve à ce jour l'implication des animaux dans la propagation du virus.