En France et un peu partout en Europe, des compagnies d’assurances proposent des couvertures dédiées aux animaux domestiques. Et d’après les constats, ces mutuelles spécialisées ont désormais le vent en poupe sur le marché tricolore, grâce à différents facteurs apportant un coup de pouce à sa croissance ces dernières années.

Dans l'Hexagone, 10% des chats et des chiens domestiqués sont souscrits à une assurance animaux, alors qu'ils représentent près du quart des 60 millions d'animaux domestiques jusqu'ici enregistrés. Soit, à un niveau relativement bas par rapport aux 80% enregistrés en Suède ou au 40% affichés en Grande-Bretagne selon les analystes indiquant cependant que le pays est désormais en phase de réduire cet écart.

Pour s'en convaincre, il suffit de porter un regard sur la tendance de ces dernières années durant lesquelles, les mutuelles dédiées à ces compagnons privilégiés et aux NAC (Nouveaux animaux de compagnie) ont accéléré leur croissance. TF1 en a donné la preuve suite à une enquête concentrée sur le sujet.


Les mutuelles spécialisées gagnent du terrain

En concentrant ses études sur l'assurance animaux, TF1 a découvert que cette activité gagne du terrain en France comme l'a indiqué une jeune mutuelle spécialisée dans ce domaine en faisant remarquer que :

C'est un marché qui progresse très vite, avec une croissance de plus de 20% par an.

Il serait ainsi utile de préciser que cette situation concerne principalement les couvertures dédiées aux chiens et aux chats qui, rappelons-le, représentent près du quart des animaux domestiques enregistrés.

Mais ils ne sont pas les seuls puisque les enquêteurs ont également découvert que cette tendance concerne aussi les NAC autres que les espèces reptiliennes comme les caméléons, les lézards ou les serpents. Ce, pour la simple raison que contrairement aux poissons de collection, aux perroquets, aux furets, aux cobayes ou aux chinchillas, le prix de la couverture assurantielle rattachée à ces reptiles est très élevé.

Différents facteurs expliquent la tendance

À travers ses investigations, TF1 a découvert que différents facteurs expliquent cette tendance haussière des recours aux mutuelles dédiées aux animaux sur le marché tricolore. À commencer par les dépenses de soins qui se font de plus en plus lourds sur le budget des ménages selon le docteur Alexia Gadreaud indiquant que :

On a des soins qui peuvent parfois être très coûteux.

Dans les détails, ce vétérinaire à Champigny-sur-Marne a tenu à préciser que la facture moyenne annuelle a doublé en une décennie et a désormais atteint la barre des 388 euros pour un chat et des 830 euros pour un chien. Raison pour laquelle, les Français sont de plus en plus nombreux à souscrire à une mutuelle spécialisée leur permettant de s'assurer un remboursement de la totalité des frais de santé, grâce à une couverture complète accessible à 35 euros par mois. De quoi, permettre à un jeune couple faisant le choix pour l'adoption d'un chien de dire que :

On va chez le médecin, et on ne se pose pas la question de savoir combien l'assurance va nous rembourser ou combien nous on va débourser, c'est vraiment secondaire.

Ainsi, les Français font d'une pierre, deux coups en économisant et en garantissant le bien-être de leur compagnon selon un assureur ajoutant à la liste des leviers la part jouée par la crise sanitaire renforçant l'engouement en faisant valoir que :

Depuis le Covid, il y a eu beaucoup d'adoptions de jeunes chiens et de chatons, et ce sont principalement ces animaux qui sont assurés sur le marché français.