Il arrive que les propriétaires d’animal de compagnie ne consultent un spécialiste qu’à l’apparition des symptômes d’une maladie. Certaines pathologies peuvent pourtant passer inaperçues chez les animaux. Ils vivent par ailleurs des stades où leur santé est particulièrement fragile et leur état requiert un suivi permanent. Une visite régulière permet de limiter les risques, la fréquence dépendra de l’âge de l’animal.

Consulter un vétérinaire régulièrement est loin d'être un réflexe normal chez les propriétaires d'animaux domestiques. Parfois, la visite n'a lieu que lorsqu'animal montre des comportements inhabituels. S'y prendre plus tôt permet pourtant de limiter le risque d'apparition de certaines maladies. Ou dans d'autres cas, gagner quelques années de plus avec son compagnon. La fréquence du check-up est définie suivant l'état et l'âge de l'animal. À certain âge, les chats comme les chiens ont besoin d'un suivi particulier. Les frais varient en fonction des examens réalisés. Il faut toutefois prendre le temps d'effectuer un travail minutieux, il peut se révéler très utile.


Réaliser un check-up complet

Le propriétaire d'un animal de compagnie doit prévoir 30 à 50 euros en moyenne pour les frais de consultation. Le prix varie entre 30 et 120 euros pour la réalisation d'un bilan sanguin. Le montant facturé peut être plus ou moins élevé suivant l'étendue des examens. Une différence existe aussi parfois d'un professionnel à un autre. La prise en charge de l' assurance animaux peut aider dans ce cas.

Il est important d'effectuer un check-up complet à l'occasion de cette visite. Tout doit être vérifié : les yeux, les dents et les oreilles, le poumon ou le cœur. La pesée constitue également une étape indispensable : une perte comme une prise de poids peut révéler un problème de santé. Elle sera accompagnée d'une palpation à réaliser au niveau de l'abdomen, des ganglions ou de la thyroïde. Le spécialiste peut aussi exercer quelques manipulations, en particulier sur les articulations, pour identifier d'éventuelles anomalies.

Pour les chats et les chiens adultes, de 1 à 6 ans, un bilan santé s'impose au moins une fois par an. Cela suffit si l'animal ne souffre d'aucune pathologie particulière.

Il faut faire preuve davantage de vigilance lorsqu'ils sont plus âgés ou pendant la première année.

Jusqu'à trois fois par an pour les chatons et les chiots

En effet, le vieillissement se déroule différemment chez les animaux. Une année pour un humain équivaut à six ans pour un chat. Elle vaut pour dix ans dans le cas d'un chien.

Aussi, dès 6 ou 8 ans, la visite doit se faire au moins deux fois dans l'année. Le propriétaire doit veiller à en réaliser trois pour les chatons et les chiots la première année qui suit leur naissance. Des précautions sont aussi à prendre au moment de l'adoption.

Consulter un vétérinaire s'avère utile pour identifier d'éventuels soucis de santé.

Ce dernier pourra alors vérifier sa croissance et révéler un problème comportemental qui nécessite d'être corrigé.

Le bilan annuel est indispensable en vue de prévenir certaines maladies comme l'insuffisance rénale chronique chez les chats. Dans la plupart des cas, les symptômes de cette maladie n'apparaissent qu'assez tardivement. Un test sanguin permet cependant de révéler son existence. Il en est de même pour les maladies cardiaques dégénératives dont souffrent les chiens. Il est possible de les traiter si elles sont diagnostiquées à temps. L'animal pourra alors gagner des années de vie supplémentaires.