La sortie de l’Union européenne n’est pas sans conséquence pour les animaux de compagnie britanniques. Désormais, pour entrer dans un pays membre, il leur faut un certificat sanitaire. D’autres formalités sont également requises, comme la vaccination. En revanche, l’entrée au Royaume-Uni sera plus simple, avec les mêmes démarches pour l’instant.

Le Royaume-Uni est sorti officiellement de l'Union européenne le 31 janvier 2020, à minuit. Depuis, une période de transition a été mise en place. Permettant de maintenir les accords qui régissent les communications avec les pays membres de l'UE, elle a pris fin le 31 décembre dernier. Désormais, les formalités d'entrée dans la zone euro sont donc différentes, y compris pour les animaux de compagnie.

Ce changement se traduit par la fin du passeport européen. Celui-ci est remplacé par un certificat qui fait état de leur santé. Bien entendu, pour les chats ou chiens importés, il faut souscrire une assurance animaux dans le pays d'accueil.


Le Royaume-Uni reste un pays listé

Les animaux provenant des pays membres de l'Union européenne et que leurs propriétaires veulent faire entrer au Royaume-Uni ne sont pas concernés par ces nouvelles mesures. Ou du moins, pas dans l'immédiat, souligne l'Exécutif britannique. Il en est de même pour ceux qui proviennent de l'Irlande du Nord.

Pour rappel, cette province britannique conserve partiellement les normes européennes. Une décision prise afin d'éviter de mettre à nouveau en place une frontière physique avec la République d'Irlande. Celle-ci faisant partie du bloc 27.

Les mesures appliquées restent moins complexes, comparées à celles qui auraient pu être établies si le Royaume-Uni n'était pas considéré comme un pays listé. Une prise de sang antirabique aurait même été nécessaire, à réaliser au moins trois mois avant l'entrée dans le pays de destination.

Ces règles sont valables depuis le 1er janvier 2021. Le Royaume-Uni assure toutefois avoir engagé des démarches afin de conserver les conditions d'avant le Brexit pour l'entrée des animaux de compagnie dans l'Union européenne.

Demander le certificat 10 jours avant le voyage

Concrètement, ces nouvelles réglementations demandent aux propriétaires de disposer d'un certificat. Ce dernier atteste que leur animal est en parfait état de santé. Le document doit être délivré par un vétérinaire et bénéficie d'une durée de validité de 4 mois. Il doit être obtenu 10 jours avant le départ au plus tôt.


Ces mesures concernent les animaux de compagnie, chats, chiens et furets ainsi que les chiens guides. Des points d'entrée spécifiques ont été mis en place dans les pays d'accueil, par lesquels il faut passer pour la vérification du certificat de bonne santé.

Comme avant, l'animal doit disposer d'une puce électronique. Le vaccin contre la rage est obligatoire, ainsi que le traitement contre les vers, dans certains pays.

Il est utile de rappeler que le Brexit implique l'exclusion du Royaume-Uni du marché unique européen et de l'union douanière. Étant donné que l'Irlande du Nord maintient les règles de cette association d'États, le certificat sanitaire sera également requis pour voyager dans ce pays.