Les troubles du spectre de l’autisme ou TSA se présentent comme un déficit cognitif, émotif et social. Les enfants qui en souffrent éprouvent alors de la difficulté à se communiquer et interagir dans leur quotidien. Pour les aider, l’association Handi’Chiens propose une solution fort innovante : la compagnie d’un chien d’assistance. Et il faut dire que les résultats sont des plus prometteurs.

Les troubles du spectre de l'autisme ou TSA se présentent comme un déficit cognitif, émotif et social. Les enfants qui en souffrent éprouvent alors de la difficulté à se communiquer et interagir dans leur quotidien. Pour les aider, l'association Handi'Chiens propose une solution fort innovante : la compagnie d'un chien d'assistance. Et il faut dire que les résultats sont des plus prometteurs.

Un animal de compagnie est à même de combler un vide, bien plus que les humains ne peuvent le faire. Ce fait se vérifie largement dans le cas des enfants autistes qui ont une perception tout à fait différente de l'environnement dans lequel ils évoluent et qui ont, de ce fait, beaucoup du mal à se sociabiliser.


En effet, en leur confiant un chien d'éveil, ces petits vont non seulement pouvoir jouir de l'affection inconditionnelle de leur ami à quatre pattes, mais ils apprendront surtout à s'ouvrir davantage, étant désormais plus en confiance avec le monde extérieur.

À savoir, un chien d'assistance a reçu l'éducation adéquate pour parfaire le rôle auquel il a été confié. Sans oublier l'accompagnement de Handi'Chiens, notamment durant la phase d'acclimatation entre maître et compagnon.

Des chiens d'éveil pour aider les enfants autistes à mieux s'évoluer

Les personnes atteintes d'autisme sont généralement renfermées qui ont des difficultés à se communiquer avec d'autres humains. Or, ce problème de communication leur isole de leurs pairs.

Le DSM-5, la dernière édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, publiée aux États-Unis le 18 mai 2013 par l'Association Américaine de Psychiatrie, indique d'ailleurs d'autres caractéristiques pénalisant les interactions, entre autres :

  •  Une rigidité cognitive qui se caractérise par des activités, des comportements ou des intérêts restreints, voire répétitifs ; 
  •  Une hypo ou hypersensibilité aux bruits, aux lumières, aux textures et aux odeurs.

Ceux-ci, il faut le reconnaître, occasionnent quotidiennement du stress chez les patients, outre leur isolement vis-à-vis de la société. Une situation à laquelle l'association Handi'Chiens veut apporter un remède, en mettant à la disposition des familles concernées des chiens d'assistance. Adoptés par ces dernières, ces animaux sont dédiés à l'accompagnement quotidien de l'enfant autiste.


Quoi qu'il en soit, la responsabilité d'éducation et de soins revient à tous les membres de la famille, tout comme la souscription de l'assurance chien doit être à la charge des parents. Et pour que cela se passe sans anicroche, des stages d'une durée d'une semaine sont proposés par l'association, auxquels doivent assister toutes les personnes qui vont l'accueillir.

D'innombrables bienfaits peuvent être attendus

Les bienfaits de la présence d'un chien d'éveil sont innombrables. Il faut croire, d'ailleurs, que les parents trouvent cette méthode thérapeutique fort prometteuse, et ce, en dépit des réticences venant de certains spécialistes des TSA. Pour ne citer que la fidélité naturelle de l'espèce canine envers l'homme, quelles que soient les circonstances ainsi que l'amour inconditionnel de l'animal pour son maître.

Le chien d'assistance est, en effet, bien plus que cela. Selon les médecins, il opère même de la magie dans l'univers de l'enfant souffrant du spectre de l'autisme, à l'instar des chiens guides qui accompagnent les personnes handicapées physiquement.

Étant tous les jours entraîné pour être le meilleur des compagnons, l'ami à quatre pattes va permettre à l'enfant de développer une relation forte qu'il n'a jamais expérimentée jusque-là. Il se trouve,

en effet, que sa perception du monde qui l'entoure est bien différente de celle d'une personne lambda. Mais en la présence du chien d'éveil, il va se sentir plus en sécurité étant donné que ce dernier lui servira de point de repère.


Outre cela, d'autres bienfaits peuvent être également observés, entre autres :

  •  La progression de la motricité du patient étant donné qu'il adorera caresser son compagnon à poils sans craindre de lui faire mal ; 
  •  L'évolution du langage, grâce aux dialogues qui se développent entre chien et enfant ; 
  •  La diminution des crises d'angoisse.

À Sophie Lasne, une intervenante en médiation animale d'argumenter :

En accompagnant les gens souffrant d'un trouble psychique, ils favorisent le développement du langage et de la motricité, ainsi qu'une meilleure canalisation de l'énergie.