Des chiens entraînés peuvent détecter le SARS-CoV-2 d’après les études menées par des chercheurs. Il semble d’ailleurs que les résultats du dépistage du Covid-19 par ces animaux sont similaires à ceux des tests PCR. Pourtant, le gouvernement ne reconnaît pas cette méthode en France. Néanmoins, des vétérinaires continuent de former les chiens au dépistage du virus.

Plusieurs études démontrent que les chiens sont capables de détecter le virus du Covid-19. Connus pour leur flair exemplaire, ces animaux sont désormais utilisés pour déterminer la présence du SARS-CoV-2 chez les humains. Cette situation aura-t-elle une incidence sur le marché de l'assurance chien ?

Une équipe de chercheurs français de l'école vétérinaire d'Alfort a testé la réaction de canidés face à des prélèvements de sueur effectués des personnes portant le virus. L'étude révèle que les animaux entraînés ont pu repérer l'agent pathogène dans la quasi-totalité des échantillons. Eu égard à ces résultats, les vétérinaires déplorent que cette pratique ne soit pas reconnue en France.


À quel point le dépistage du Covid-19 par les chiens est-il efficace ?

Alors que les chiens assurent déjà le dépistage du Covid-19 à l'étranger, ce n'est pas le cas dans l'Hexagone. Pourtant, d'après l'étude des chercheurs français, l'efficacité du test impliquant ces animaux excède les 90 %. Le professeur Dominique Grandjean, qui est à la tête du projet, regrette que le gouvernement n'ait pas encore donné son accord. Il note :

On n'a pas les moyens de le déployer, on n'a aucun soutien étatique sur cette action-là. Je trouve ça franchement dommage, c'est un système efficace, indolore, instantané, pourquoi s'en passer ?

Ainsi, les chercheurs attendent l'aval de l'exécutif pour la mise en pratique. D'ici là, des animaux proposés par Handi'chien suivront une formation à l'école vétérinaire d'Alfort (Val-de-Marne). Cette association est notamment connue pour former des chiens d'assistance. Elle en compte plusieurs dizaines dans des EHPAD.

L'entraînement des chiens

Les chiens sont formés depuis longtemps pour détecter de la drogue et des explosifs, ou encore pour partir à la recherche de personnes portées disparues.

Depuis la crise sanitaire, l'école vétérinaire d'Alfort a étudié la capacité de ces animaux à détecter le SARS-CoV-2. Pour ce faire, elle a fait appel aux chiens qui travaillent avec les pompiers des Yvelines. Il s'agit de bergers belges dont l'entraînement s'est déroulé en plein air avec leurs maîtres. Selon ces derniers :

Ce sont des chiens qui n'ont pas l'habitude de ce genre de travail. Ils sont formés à la détection de personnes ensevelies, mais pour l'instant, ça a l'air de porter ses fruits.

Concrètement, les chiens ont été entraînés à détecter la signature olfactive du virus du Covid-19 via des échantillons de sueur placés sur des supports métalliques.