Un chien éduqué est généralement capable de comprendre et d’obéir aux ordres de son maître. Il s’agit le plus souvent de commandes élémentaires suscitant des actions tout aussi simples (couché, assis, etc.). La réponse de l’animal s’expliquait jusqu’à présent par l’efficacité de l’entraînement. Cependant, selon une récente étude britannique, la compréhension du langage chez les chiens s’avère nettement plus complexe.

Les souscripteurs d’assurance chien seront les premiers à être ravis par cette découverte réalisée récemment au Royaume-Uni.

En effet, leur animal de compagnie les comprend mieux qu’ils ne le pensent. Jusqu’à présent, les spécialistes avaient tendance à expliquer l’obéissance des chiens par leur capacité limitée à reconnaître des phrases répétées lors de son éducation et prononcées par des voix familières.

Les chercheurs britanniques suggèrent cependant que les chiens sont capables d’assimiler le langage humain. Ils sont notamment en mesure de dissocier spontanément les phonèmes de leurs émetteurs. Des capacités similaires ont déjà été constatées chez les rats et les chinchillas, mais seulement après une phase d’entraînement.


Un animal disposant des prérequis pour comprendre le langage humain

Au cours de l’expérimentation, les chiens sont parvenus à identifier et à généraliser les sons en les dissociant des personnes qui parlaient. Il s’agit d’un des prérequis pour maîtriser le langage selon un des principaux coauteurs de l’étude, le professeur David Reby, spécialiste en éthologie de l'université de Lyon Saint-Étienne.

En effet, pour pouvoir parler, il faut être en mesure de reconnaître le même mot, bien qu’il soit prononcé par plusieurs locuteurs différents. Comme l’explique Holly Root-Gutteridge, un autre coauteur de l’étude, travaillant à l'université du Sussex :

« On pensait jusqu'ici que cette capacité à catégoriser des mots, sans entraînement préalable, était réservée aux humains. Nous suggérons ici que ça n'est pas le cas ».

Selon cette étude, les chiens peuvent également identifier des voix qui ne leur sont pas familières, même avec des mots n’ayant aucun sens pour eux. Ils sont donc en mesure de former spontanément une représentation mentale de la voix de l’émetteur. Il s’agit aussi d’une autre capacité indispensable pour comprendre le langage.

Les chiens perçoivent les mots de la même manière que les humains

Jusqu’à présent, la communauté scientifique pensait que seuls les humains étaient capables de reconnaître spontanément les mots, même prononcés par des personnes inconnues. Cependant, les récents travaux réalisés à l'université du Sussex indiquent que les chiens possèdent la même prédisposition.


Dans le cadre de leur étude, les scientifiques britanniques ont réuni 70 chiens de races différentes pour constituer un panel représentatif. L’expérience consistait à faire prononcer par des inconnus (14 femmes et 13 hommes) des syllabes qui n’ont aucun sens pour ces animaux.

Les chercheurs ont ensuite analysé les réactions des sujets canins face à ces stimuli sonores entre les phases d’habituation et de déshabituation. Ils se sont basés sur les mouvements de tête et d’oreilles pour déterminer si les participants ont réussi à distinguer les mots prononcés par les humains.

Au terme de ces exercices, l’équipe de chercheurs a conclu que les chiens parvenaient à reconnaître les différents phonèmes, indépendamment des locuteurs.