Les États-Unis ont récemment découvert leur premier cas de Covid-19 chez le chien, après des tests positifs sur un carlin vivant en Caroline du Nord. D’après les spécialistes, cette race semble plus vulnérable à la maladie en raison de ses spécificités physiques. Ainsi, ils étendent les risques d’infection au coronavirus aux chiens présentant une morphologie similaire.

Par simple précaution face à la pandémie actuelle, le CDC (centre pour le contrôle et la prévention des maladies) a recommandé l'extension de la distanciation sociale aux animaux de compagnie. En effet, les spécialistes ignorent encore les conséquences du virus sur les chiens, les chats et les autres espèces domestiques.

Ainsi, les souscripteurs d'assurance chien devront désormais mettre en place des mesures pour protéger leur compagnon canin contre le Covid-19. D'ailleurs, les médias ont récemment révélé un cas de contamination au coronavirus chez ces animaux. Un carlin a en effet été testé positif à la maladie aux États-Unis.

Plusieurs contaminations d'animaux ont été identifiées aux États-Unis

Selon les informations transmises par le New York Post, le carlin atteint de Covid-19 a pu être contaminé par l'un de ses trois maîtres. Ces derniers ont en effet été testés positifs au coronavirus. De ce fait, l'animal a probablement contracté la maladie virale par contact direct avec eux.


D'après ses propriétaires, le chien a été malade seulement dd'assurance chiend'assurance chienurant quelques jours et qu'il est en train de se rétablir. Suite à ce premier cas chez la race canine, les vétérinaires américains ont prévenu les propriétaires de chiens, surtout de carlins, des risques de contamination en cette période de pandémie. Ils avancent également que les canidés ayant des traits similaires peuvent être plus vulnérables.

Dans tous les cas, les mises en garde du CDC se révèlent des plus pertinentes, au regard des contaminations d'animaux récentes dans le pays (des chats, mais aussi des tigres et des lions d'un zoo).

Quelles sont les races de chien les plus exposées ?

Les carlins sont notamment caractérisés par le syndrome brachycéphale. En raison de leur nez écrasé et de leur museau court, ils souffrent généralement de troubles respiratoires. Ce profil atypique complique aussi les processus impliqués dans la respiration.

Comme l'a expliqué la vétérinaire Annie Harvilicz, médecin en chef des hôpitaux Animal Wellness Center :

Les humains souffrant de problèmes respiratoires sont parmi les plus durement touchés par le Covid-19, et il va de soi que la même chose s'applique aux canidés.

Annie Harvilicz

Par extension, les spécialistes considèrent la plupart des races dites brachycéphales comme plus vulnérables au Covid-19. Ces chiens se distinguent entre autres par un cou court, un visage plat ainsi qu'un nez aplati.

De ce fait, les propriétaires de shih tzu, de chow chow et de bouledogues doivent se montrer aussi vigilants que les maîtres de carlins face aux risques de contamination.