La perte d’un animal de compagnie a un impact non négligeable sur la santé mentale d’un enfant, selon une étude publiée récemment. Par ailleurs, les conséquences sont susceptibles de se ressentir jusqu’à l’adolescence. Les symptômes ont été particulièrement observés chez les garçons. Les chercheurs font ainsi appel à la vigilance des parents.

Une fois intégrés à la famille, les animaux de compagnie en deviennent des membres à part entière. Un lien fort finit souvent par se créer, surtout avec les enfants. Afin de les protéger, les propriétaires n'hésitent pas à investir dans des soins chez des spécialistes, parfois couverts par une assurance animaux. Malheureusement, dans certains cas, le drame est inévitable.

Des scientifiques du Massachusetts General Hospital se sont intéressés aux conséquences de la perte d'un animal de compagnie sur l'enfant. À travers leurs travaux, ils ont découvert qu'un tel événement peut être très mal vécu et provoquer un traumatisme chez l'enfant.

Les garçons plus touchés que les filles

Les chercheurs se sont penchés sur les données de 6 260 enfants et les réponses fournies par ces derniers et leurs mères. Les résultats de leur étude montrent que la perte d'un animal de compagnie peut provoquer des troubles mentaux chez l'enfant. En effet, les scientifiques ont observé la multiplication des symptômes y afférents chez les sujets étudiés après le décès d'un animal domestique. Ils ont aussi constaté que le drame affecte davantage les garçons que les filles.


Les chercheurs ont ainsi alerté les parents et les spécialistes. Selon eux, les conséquences d'une telle perte ne doivent pas être minimisées. De plus, dans 63 % des cas, l'enfant fait face à la disparition d'un animal de compagnie avant l'âge de 7 ans. Par conséquent, de nombreux individus peuvent être affectés par les problèmes psychologiques associés à cette tragédie. Avoir une personne à qui se confier est néanmoins susceptible d'aider, selon les chercheurs.

Un mal ressenti jusqu'à l'adolescence

Ne serait-ce que sur Internet, il est possible de trouver de nombreuses histoires qui démontrent le lien unissant les enfants à leur animal de compagnie. Le décès de ce dernier, qu'il s'agisse d'un chat, d'un chien ou autre, représente ainsi une épreuve difficile à vivre pour ces jeunes propriétaires.

Cette situation s'explique par le vide laissé suite à la perte de l'animal et leur incapacité à comprendre la notion de décès à leur âge. Le drame risque ainsi de provoquer une profonde tristesse chez eux. L'un des auteurs de l'étude demande aux parents d'y porter une attention particulière. En effet, cette tristesse peut indiquer un deuil mal vécu par l'enfant.

Par ailleurs, les troubles déclenchés dès un jeune âge peuvent ouvrir la voie à une dépression qui se déclarera à l'adolescence. Les chercheurs précisent que l'impact de la perte d'un animal de compagnie peut se faire sentir jusqu'à 3 ans après l'événement.