Une équipe de chercheurs de l’Université de Porto a voulu comprendre l’impact des techniques de dressage sur le bien-être des chiens. Les résultats de l’étude montrent les conséquences dramatiques d’une méthode basée sur le renforcement négatif. Les animaux observés ont en effet manifesté des signes de stress pendant et après l’entraînement. Des effets qui pourraient perdurer.

De nombreux propriétaires sont particulièrement attentifs au bien-être de leurs animaux. C'est la raison pour laquelle ils n'hésitent pas à souscrire une assurance chien. Toutefois, certains, accablés par leurs comportements, peuvent être amenés à les punir ou à crier sur eux. Des méthodes qui ne sont pas recommandées.

En effet, les techniques de renforcement négatif pourraient nuire à la santé mentale de l'animal. Ceci a été prouvé par une étude réalisée par une équipe de chercheurs de l'Université de Porto. La biologiste Ana Catarina Vieira de Castro était à la direction. Pour avoir un chien heureux, les règles de fonctionnement positif seraient plus appropriées.


L'animal se sent stressé pendant et après son entraînement

Les résultats de cette étude sont sans conteste. Les chiens qui sont soumis à un dressage sévère sont stressés pendant leur entraînement. En revanche, ceux qui suivent une technique de renforcement positif sont plus détendus.

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont observé des chiens issus de 7 écoles de dressage à Porto :

  • 42 ont grandi dans 3 écoles différentes, où l'on applique une technique de dressage basée sur la récompense ;
  • 50 ont été élevés dans 4 autres écoles, où des règles de renforcement négatif sont employées pour le dressage. D'ailleurs, 2 de ces établissements pratiquent des méthodes très sévères.

Leurs comportements pendant et après l'entraînement ont été étudiés. Pour cela, ils ont été filmés. Les vidéos ont été utilisées pour connaître le nombre de fois où les animaux manifestaient des signes de stress. Cela se traduisait par des bâillements, le fait de lécher les babines, ou un air crispé.

Des échantillons de salive ont également été prélevés sur les animaux après leur entraînement. Cela a permis aux chercheurs d'évaluer le taux de cortisol, l'hormone du stress. Leur analyse relate un niveau plus élevé que celui pendant les temps de repos.


Des chiens plus heureux avec le renforcement positif

Cette étude est loin d'être la première à s'intéresser aux effets des techniques de dressage sur le bien-être des chiens. D'ailleurs, les recherches précédentes ont déjà mis en lumière l'impact négatif d'une méthode d'éducation sévère. Toutefois, elles ont été menées sur des chiens de laboratoire et policiers.

Pour la première fois, des scientifiques ont analysé les conséquences des techniques utilisées sur les animaux de compagnie. Après leur observation, ils ont rapporté que les règles de renforcement négatif pouvaient impacter les chiens sur le long terme.

Ces effets sont provoqués par le stress qu'ils ressentent pendant les séances d'entraînement. En conséquence, ils développent moins de confiance et ont une performance limitée.

Ces techniques rendent également l'animal malheureux, selon cette étude. Sont considérées comme négatives toutes méthodes qui consistent à crier sur lui, à le punir ou à faire usage de la force pour qu'il obéisse.

En revanche, ceux qui sont élevés avec des règles de renforcement positif sont plus heureux. L'apprentissage est, dans ce cas, basé sur l'attribution de récompenses et de mérites.