Avec le confinement, le travail à distance, etc., les animaux ont profité du contexte pandémique. À ce titre, ils ont surtout passé plus de temps avec leur maître. Mais avec l’amélioration de la conjoncture sanitaire, ce dernier va reprendre le chemin du bureau. Un changement qui risque d’affecter nombreux chats, chiens…

Avec la levée progressive des restrictions sanitaires, les prises de rendez-vous et les consultations se multiplient chez les vétérinaires. La raison ? Des perturbations comportementales apparaissent chez les animaux, leur propriétaire étant de plus en plus absent de leur domicile.

Selon le vétérinaire spécialiste des troubles, Vincent Dethier, ils étaient habitués à la présence de leur maître. Notamment durant le télétravail. Mais avec le déconfinement, ils se sont trouvés coupés de toute compagnie à la maison. Ce qui peut provoquer des dérèglements dans leur for intérieur, indique le professionnel. Une vétérinaire de Cherbourg-en-Cotentin explique que parmi eux, certains ont eu beaucoup de mal à rester à nouveau seuls.


Une vie en déséquilibre

Vincent Dethier annonce que nombreux animaux sont accueillis dans son cabinet. Il précise qu'ils ont été confinés avec leur possesseur. Par conséquent :

Ils […] n'ont pas pu bénéficier des expériences qui allaient faire d'eux des chiens équilibrés.

À travers leurs agissements, l'on peut détecter leur stress, commente le médecin spécialisé. Il souligne :

On parle d'animaux qui aboient énormément, qui ne savent pas rester seuls c'est-à-dire des destructions, de la malpropreté, etc. Et aussi des problèmes d'agressivité, des grognements, des morsures…

Des attitudes qui peuvent être corrigées au moyen d'une rééducation selon les experts. Une éducatrice et comportementaliste animalière préconise à ce titre de prendre une certaine distance avec l'animal. En cas de besoin, le mettre en isolement pour une durée raisonnable est même envisageable. De son côté, la vétérinaire de Cherbourg-en-Cotentin prescrit parfois l'administration d'anxiolytiques. Une solution qui peut nécessiter la prise en charge d'une assurance animaux dans certains cas. Selon la dose ainsi que le médicament indiqué, les coûts peuvent en effet être relativement conséquents.

Une socialisation insuffisante

La durée du traitement peut fortement varier dépendant de l'animal et de son maître. Pour certains, il pourra s'étendre jusqu'à plusieurs mois. Toutefois, Vincent Dethier précise que les médicaments sont seulement prescrits afin de procurer une aide à l'animal. Le professionnel signale :

[…] C'est pour mettre l'animal dans un état émotionnel qui lui permette d'apprendre quelque chose. Donc quelqu'un qui me dit qu'il ne saura rien faire avec son chien, je ne sais rien faire pour lui.

Autre problème constaté chez les chiots, par exemple, ils n'ont pas eu la possibilité de faire assez de rencontres. De ce fait, les plus sensibles ont eu du mal à s'adapter à certains bruits. Face à cette situation, le coach canin à Bricquebec, Philippe Cieslik recommande aux maîtres une solution simple. Elle consiste à passer aux compagnons à quatre pattes des contenus YouTube renfermant des sons spécialement conçus pour eux. Cela contribue à les familiariser avec les bruits extérieurs tels que ceux des autres espèces, des véhicules, etc.